27/08/2008

J'LENNIK, MOI TON DRAPEAU BELCH!

Ce mercredi matin, entre 5h30 et 6 heures, un drapeau belge a été hissé devant la maison communale de Lennik par l'équipe du magazine satirique Père Ubu, selon Le Soir. Une action en réponse à la décision du bourgmestre de Lennik, Willy De Waele, de retirer le drapeau belge au profit du drapeau flamand.

lennik

"Par ce clin d'oeil", nous avons voulu signifier au bourgmestre Willy De Waele, qui avait fait retirer tous les drapeaux nationaux des édifices communaux, voici une dizaine de jours, qu'il était idiot de mettre le drapeau belge en berne, tout en désirant rester bourgmestre. Il faut y voir une manifestation de résistance de notre part. Nous sommes avant tout Belges. Aux Jeux Olympiques, on a joué le jeu de l'équipe...", explique Baudouin Peeters, le responsable de Père Ubu.

Baudouin Peeters affirme avoir eu cette idée après la lecture d'un entretien dans lequel le bourgmestre de Lennik affirmait ne jamais s'être senti belge. Willy De Waele ajoutait qu'il était prêt à hisser à nouveau le drapeau belge une fois que le pays aurait été transformé en Etat confédéral.

Source: 7/7

Photo: Père UBU

------------------------------------------------------

Le fait que ce brave mayeur flamingant ne se soit jamais senti belge, cela n'a pas dû étonner grand monde à Lennik...et ce type-là a été élu!

Mais ce qui est plus amusant, c'est que l'adresse internet de la commune de Lennik soit:

www.lennik.BE

Pourquoi M. DE WAELE ne demande t-il pas d'avoir son adresse .VL???

13:46 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : lennik drapeau de waele ubu |  Facebook |

26/08/2008

INDEPENDANCE DAY

Le président russe Dmitri Medvedev a annoncé mardi que la Russie reconnaissait l'indépendance des deux républiques séparatistes de Géorgie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

"J'ai signé les décrets sur la reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. La Russie appelle les autres Etats à suivre son exemple", a-t-il dit dans une déclaration solennelle à la télévision russe.

(source: belga/7sur7)

-------------------------------

C'est bien beau tout ça, mais ET NOUS? on peut pas avoir notre indépendance?

Ca serait encore l'occasion de boire un coup! hips!

14:23 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

25/08/2008

I WANT TO VOTE TOO!

logo presusa

"Je veux voter moi aussi". Huit ans après avoir participé en tant que volontaire aux campagnes présidentielles d'Al Gore et sénatoriale d'Hillary Clinton, le communicant hongrois Gabor Rosta a créé un site permettant à tout un chacun de participer aux élections américaines.

"Les dirigeants politiques, et en particulier les présidents américains, prennent des décisions qui ont des répercussions bien au-delà de leurs frontières", insiste Gabor Rosta, ancien étudiant en sciences politiques, désormais la trentaine bien tassée. Son site www.iwanttovotetoo.com, lancé cet été, permet au monde entier d'exprimer son opinion.

i-want-to-vote-too-2008


Base de données
Un vote électronique sera organisé simultanément à l'élection réelle le 4 novembre qui se jouera entre le démocrate Barack Obama et le républicain John McCain. Le site est pour l'instant disponible en anglais, français, allemand, espagnol, chinois, russe, arabe et hongrois. Les participants restent anonymes mais doivent s'inscrire en précisant leur sexe, leur année de naissance, leur pays d'origine et leur religion.

"Ces votes créeront une base de données disponible pour tous, juste après la fermeture des bureaux de vote dans le dernier Etat à Hawaï. Le vote électronique mondial pourra être immédiatement analysé avec différents filtres. Nous pourrons par exemple savoir comment votent les musulmans français", précise le responsable du site.

"Naturellement la protection des données personnelles est essentielle", admet-il, en insistant sur le feu vert rapide donné par l'autorité hongroise compétente. "Au moment où l'électeur vote, son adresse électronique sera effacée du système" et ne pourra pas être utilisées à des fins commerciales, insiste Gabor Rosta.

Obama en tête
Le scrutin ne devrait pas réserver de surprise quant aux préférences des électeurs européens, le démocrate Barack Obama, selon les sondages, étant promis à une nette "victoire" sur ce continent. Ainsi, d'après un sondage effectué en Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie et Russie par un journal britannique en mai 2008, le sénateur de l'Illinois obtiendrait 52% des voix, contre 15% à son adversaire républicain. En Italie, Obama atteignait même le score de 70%.

Si l'objet initial du projet était les élections américaines, le rejet en juin par les électeurs irlandais du Traité de Lisbonne a décidé Gabor Rosta à étendre son concept. Selon lui, la question concerne beaucoup plus de gens en Europe que les Irlandais qui ont rejeté le Traité et c'est pourquoi il organisera sur son site son propre référendum le 7 octobre, une semaine avant un Conseil européen où l'Irlande doit dévoiler des propositions pour sortir l'UE de la crise.

Néanmoins, pour garantir un résultat valable, Gabor Rosta devra obtenir une nette augmentation du nombre d'inscrits sur son site, moins de 300 actuellement. "Je ne suis pas inquiet. Il y a encore plus de deux mois jusqu'aux élections américaines. De nombreux visiteurs non inscrits ont surfé sur le site, je suis confiant qu'ils reviendront s'enregistrer quand la date se rapprochera", conclut-il.

Election2008_0

19:28 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

24/08/2008

200.000 VISITES!

Et voilà! Cette semaine votre blog préféré (ou celui que vous détestez le plus, c'est selon...) a atteint le cap des 200.000 visites!

200000visites

Merci à tous ceux qui, consciemment ou pas, me poussent chaque jour à continuer "Le Drapeau Rouge".

commune-3

n28339783775_8628

LA LUTTE NE FAIT QUE COMMENCER!


18:49 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : 200000 visites |  Facebook |

21/08/2008

ESPEREZ...EXPULSEZ!

expulsion

L'Office des étrangers a expulsé mercredi deux fillettes tchétchènes du pays alors que leur mère était hospitalisée. Le directeur du centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Saint-Trond est furieux, rapporte jeudi Het Belang van Limburg.

"L'Office des étrangers a inutilement séparé les membres d'une famille", affirme le directeur, M. Meers. "Cette mère de famille seule a vécu un événement particulièrement traumatisant", avec d'autres Tchétchènes en Pologne, le premier pays où la famille a introduit une demande d'asile. Les auteurs à l'origine de cet "événement" ayant menacé de faire subir aux filles de la femme le même traitement, elles avaient pris la fuite vers la Belgique".

L'accord au niveau européen prévoyant que le pays où la première demande d'asile a été effectuée doit rester le pays d'accueil, l'Office des étrangers a décidé de renvoyer quand même cette famille en Pologne.

Lorsque les deux filles aînées de la famille se sont rendues à Bruxelles pour y exposer leur situation particulière, elles ont été arrêtées et expulsées, et cela malgré le fait que le directeur du centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Saint-Trond suppliait depuis des semaines auprès des autorités pour éviter ce sort aux membres de cette famille.

Source: BELGA / 7sur7

expulsion2

Mais quand est-ce qu'on va faire preuve d'un minimum d'humanité dans ce putain de pays?

Comment peut-on encore se regarder dans une glace et se dire appartenir au genre humain après avoir ordonné des actes pareils??

15:18 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

20/08/2008

LES AMIS DE MES AMIS...PAR DJ REYNDERS

CapitalistesSolidaires

Les intérêts notionnels ont laissé une ardoise de 712 millions d'euros au budget de l'Etat en 2006, alors que les entreprises ont récupéré un peu plus de 6 milliards d'euros sur leurs revenus, grâce à cette mesure, rapportent mercredi les quotidiens financiers L'Echo et De Tijd.

Selon une étude de l'administration générale des impôts, deux secteurs trustent l'application de cette déduction fiscale: les centres d'affaires et les banques qui ont bénéficié de 48% du montant total.

Par ailleurs, ce sont surtout les grosses entreprises qui ont le plus utilisé les intérêts notionnels: 25 entreprises ont ainsi concentré 37% du montant total, alors que les PME, qui composent 90% du paysage entrepreneurial belge, se partagent 3,4 milliards d'euros.

Source: BELGA 20/08/08 09h54


Quelques heures plus tard...

Le coût net pour les finances publiques en 2006 des mesures concernant les intérêts notionnels se situerait dans une fourchette de 140 à 430 millions d'euros, a répété le ministre des Finances Didier Reynders à la suite de la publication d'articles de presse faisant état d'une ardoise de 712 millions d'euros au budget de l'Etat en 2006.

Les données figurant dans ces articles de presse ont été communiquées à la Banque nationale pour l'aider à réaliser son rapport du mois de juillet, précise le ministre, qui ajoute qu'à ses yeux, "il n'y a donc pas d'éléments neufs dans ces articles". La BNB a analysé les chiffres de l'administration pour préciser les termes de son rapport.

M. Reynders rappelle que, selon ce rapport, le coût net pour les finances publiques en 2006 des mesures introduites par la loi du 22 juin 2005 se situerait dans une fourchette comprise entre 140 et 430 millions d'euros. Il souligne le peu d'effets-retour mesurables étant donné le peu de temps écoulé entre l'entrée en vigueur de la loi et son évaluation.

En outre, ces mesures n'ont pas été conçues pour augmenter les rentrées dues à l'impôt des sociétés, mais pour renforcer le degré de solvabilité des société établies en Belgique, améliorer l'attractivité de la Belgique pour les investissements créateurs d'emploi et offrir une alternative aux centres de coordination, rappelle encore le ministre. (belga)


Source BELGA 20/08/08 12h45


Bon, et si on ne croit pas celle-là, il va nous en conter une autre???
Il nous prend vraiment pour des cons! Comme si on n'avait pas compris que ces intérêtes notionnels étaient encore des petits(!) cadeaux pour ses petits copains capitalistes...ceux à qui il aime parler à l'oreille...
Et vu comme ça, on comprend pourquoi tous ces gros bourges lui portent une oreille attentive!
Reynders distribue l'argent des contribuables non pas pour créer de l'emploi ou favoriser des investissements visant à créer de l'emploi, nooooon!
Reynders distribue ouvre la "manne à liards" fiscale pour engraisser ses potes administrateurs et actionnaires de grosses entreprises et de holdings...

DE L'ARGENT POUR L'EMPLOI: OUI!

DE L'ARGENT POUR LE PATRONAT: NON!

baffe
CNT_Capitalisme-2

23:03 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/08/2008

TRAVAILLEURS: VERS UN STATUT UNIQUE?

égalité prof

Un ancien salarié du groupe Alcatel est allé devant les tribunaux pour obtenir le statut d'employé. Et il a eu gain de cause...

Et si les ouvriers allaient devant les tribunaux pour réclamer un statut d'employé ? C'est la démarche suivie, avec succès, par un ancien salarié du groupe Alcatel. La Cour du travail d'Anvers a jugé que les tâches qui lui avait été confiées nécessitaient aussi une réflexion intellectuelle. Cette décision pourrait bien remettre en cause l'organisation du travail en Belgique. Avec le développement des nouvelles technologies, la distinction entre ouvrier et employé devient de plus en plus subtile. Pour le professeur Blanpain, spécialiste du droit du travail de la KUL, c'est une particularité qui n'est plus adaptée à la réalité sociale du pays.« Ce qu'on a fait en Belgique, durant 100 cents, maintenant, c'est d'avoir un système d'apartheid dans nos relations sociales, pour lesquelles les syndicats et les organisation patronales ont une grande responsabilité et aussi le législateur et on doit avoir une loi, avec un statut unique pour tous les travailleurs ».Les syndicats reconnaissent la nécessité d'obtenir un statut unique du salarié. Mais ils contestent une approche individuelle auprès des tribunaux du travail comme le souligne Marc Lehmans, Secrétaire national de la CSC« Ca voudrait presque dire qu'un million d'ouvriers, doivent, à titre individuel, aller au tribunal. Cela va prendre énormément de temps et énormément d'énergie. Nous essayons toujours, par la voie de la négociation, d'arriver à une solution de façon beaucoup plus rapide et de façon beaucoup plus collective. C'est-à-dire, pour tout le monde ».Reste que les intérêts des partenaires sociaux ne sont pas forcément les mêmes. D'ailleurs, le projet de statut unique du salarié est en discussion depuis de nombreuses années. L'arrêt de la Cour du Ttravail d'Anvers va peut être donner un coup d'accélérateur aux négociations.

source: RTBF INFOS (10 août 08)

----------------------------------------------------

L'Open Vld et le sp.a ont réclamé ces derniers jours la suppression de la distinction que fait le droit du travail entre le statut d'ouvrier et celui d'employé. A l'appui de leur demande, ils invoquent un arrêt de la Cour du travail d'Anvers.

Cet arrêt a donné raison à un ouvrier contre son employeur, la firme Alcatel, et lui a reconnu un statut d'employé, estimant que son travail était d'abord de nature intellectuelle et non manuelle. Selon certains spécialistes du droit social, les attendus de cet arrêt permettraient de considérer bon nombre de fonctions dans une économie moderne comme du travail intellectuel, notamment pour les emplois de techniciens. Aux yeux des libéraux flamands, il est grand temps de mettre fin à cette distinction. Si les partenaires sociaux ne peuvent s'accorder avant la fin de l'année sur un statut unique dans le cadre des négociations interprofessionnelles, ils estiment que c'est au gouvernement de se saisir du problème. Lundi, la présidente du sp.a, Caroline Gennez, a elle aussi demandé qu'un statut unique soit mis au point au plus vite, qualifiant la distinction actuelle de "malhonnêteté sociale grossière". (CYA)

source: BELGA / RTBF INFOS (19 août 08)

______________________________________________________________________

 

A mon humble avis, il n'est pas trop difficile de piger pourquoi le politik n'avait jamais émis cette éventualité auparavant...il faut se rendre compte que ce changement de statut concernera beaucoup de gens, trop beaucoup même!

Et kisséki vote? Et kisséki voudra pas lâcher du lest?

22:49 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : statut unique ouvriers employes belgique |  Facebook |

18/08/2008

LE PETIT FN ILLUSTRE

Voici 2 photos montrant Herr Patrick Sessler, le Secrétaire Général du groupuscule belge FN (Fasciste & Nationaliste) en pleine action:

sessler 1

lors d'une manifestation d'extrême-droite en Espagne

 

sessler 2

avec le "maître à penser" nazi et premier collabo du reich, Léon Degrelle (heureusement mort depuis, et ce pour le bien de tous).

---------------------------------

Ci-dessous, admirez Patrick Cocriamont prêtant serment après son élection aux communales de 94 (Anderlecht).

cocriamont

 

Et voici le plus biau: Olivier Delcourt lors de sa prestation de serment au Conseil communal de Charleroi. Il en a été exclu depuis car il avait en fait renseigné un domicile fictif. Haaa...Charleroi, ses affaires, ses logements, ses malhonnêtes, ... et après ça vient donner des leçons!

delcourt

---------------------------------

 

Bon pour la fin je vous ai réservé le top du top, la cerise sur le gâteau!

Vous vous souvenez de Mémé Zinzin traitant son échevine racusette de "sale putain"?

Et bien c'est minable en fait comme réaction! Au FN, quand on règle ses comptes, ça vaut son pesant de détritus...en intégral et sans filets, voici ce que le Dr FERET pense de ses anciens petits nazis, heu petits amis pardon:

 

Daniel Féret
Président
– en congé non payé –
du Front National


Bruxelles, le 27 juin 2008


Communiqué
VOLS au-dessus d’un nid de COCUS


Klan Delacroix : maison de fous ou repaire de brigands ?
Le Klan des dissidents du FN se voulait pur, dur ( ?) et propre (!).
Or, voici que la longue liste des condamnés, dans le camp des putschistes, vient de
s’enrichir de deux individus.
Georges-Pierre Tonnelier – dit Jépété ou encore Rantanplan – vient d’être condamné
à 12 mois de prison ferme, pour insultes aux forces de l’ordre, plus 6 mois de prison
ferme pour antisémitisme. Ce n’est pas tout : lors de son procès, il s’était rendu au
greffe du tribunal, pour consulter son dossier, et il en profita pour en déchirer
plusieurs pages, ce qui lui valut d’être arrêté à l’audience du prononcé du jugement.
Alors qu’il se roulait par terre pour tenter d’échapper aux menottes, ses parents en
vinrent aux mains avec la police. Il aura fallu pas moins de six policiers pour rétablir
l’ordre dans la salle d’audience, devant une Présidente qui, manifestement, n’avait
jamais vu ça. GPT échappa à l’incarcération, la Justice ayant opté pour un placement
dans le département psychiatrique des cliniques universitaires St-Luc.
Tonnelier, webmaster de Delacroix bénéficiait de 3 emplois mi-temps : un chez
Sessler, un chez Huygens, un chez Borbouse, tout en poursuivant des études de droit.
Ce n’est plus Rantanplan, c’est Chuck Norris – vous connaissez cet acteur américain
qui peut tout faire, comme, par exemple, compter deux fois jusqu’à l’infini, faire
pleurer les oignons, jouer à la roulette russe avec un chargeur plein ou… parler le
braille ! –
Me Jean-Paul Dumont, avocat au Barreau de Bruxelles, assistant parlementaire et
néanmoins ami de Charles Pire, vient d’être condamné à 13 mois de prison, avec
sursis, pour extorsion de fonds.
On a déjà cité Joseph Zinzen, alias Alain, assistant bidon de Jean-Pierre Borbouse et
ami de Charles Pire, qui est son sous-locataire, condamné à 18 mois de prison pour
escroqueries multiples.
Patrick Sessler, secrétaire-maréchal du faux FN, fut, dans les années 90, convaincu
d’escroquerie par un tribunal bruxellois, mais bénéficia de la suspension du
prononcé, en faisant plaider, par l’avocat Delacroix, son indigence mentale !
Il doit bien rester un lit vide dans la chambre de Tonnelier ?
Cada aucel trapa son nis bel.
Proverbe occitan : Chaque oiseau trouve son nid beau.
Sessler, stakhanoviste de la méthode Coué, répète à qui veut l’entendre, que Tout va
très bien, Madame la Marquise et continue de dilapider les fonds publics, avec la
complicité active de l’administrateur provisoire de l’AFFN, ce dernier refusant
obstinément, au mépris de la loi, la tenue d’une assemblée générale extraordinaire de
l’asbl. Vous avez dit : VOLS ?
Et pendant ce temps là, les putschistes du Klan Delacroix et les puputschistes du père
Pire se cocufient avec allégresse.
Sessler, vissé à son trône comme un Mugabé blanc, n’en fini pas d’enfler, tout en
terrorisant les pauvres Dubois et autres Tonnelier, à leur en donner la colique.
A vaca grassa, vedel foiros.
Proverbe occitan : A vache grasse, veau diarrhéique.
Pire, Delacroix : la peste , ou le choléra ?

 

--------------------------------------

 

Et ça espère tout "skétter" aux prochaines élections...

Pauvres de nous!


 

00:10 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : fn sessler delacroix cocriamont feret diahrree et vomissure |  Facebook |

17/08/2008

ET C'EST TELLEMENT VRAI...

Nouvelle image

Copyright "LE CHAT", par Philippe Geluck.

13:24 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/08/2008

C'EST REPARTI...

Bon ben voilà, la nuée est passée...on va pouvoir ressortir sans crainte. Pour ceux qui voient ça pour la première fois, qu'ils se rassurent! les attaques de cloportes et de nuisibles en tous genres ça arrive de temps en temps...c'est violent et puis ça se calme d'un coup!

Espérons simplement que ceux-ci resteront tranquille pour un petit moment.

Je vous remercie pour votre patience et j'espère que vous avez quand même rigolé un peu en lisant les calembredaines de ces farfelus qui prétendent "dénoncer et penser librement tout en visitant des blogs". A ce propos l'illustration ci-dessous doit leur correspondre assez bien...

En fait c'est pathétique...

 

dénonciateur

Exemple de dénonciateur anonyme fêtant son état de libre penseur.

17:54 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

10/08/2008

QU'ON SE LE DISE!

moderation


Depuis quelques jours, ce blog est la cible d'un dégénéré décérébré qui passe son temps à insulter tous les intervenants de ce blog, et ce (bien entendu) sous le couvert de l'anonymat, ce qui nous permet tout de même de pouvoir cerner l'esprit de cet individu malveillant.


Etant donné qu'il n'a jamais voulu cesser ses agissements puérils et qu'il n'a jamais pu tenir une conversation digne de ce nom, je dois me résoudre à utiliser un système de modération pour filtrer ses propos orduriers.

Rassurez-vous, tous vos commentaires seront publiés, mais il faudra que je donne mon accord pour qu'ils soient publiés. C'est tout ce qui changera...

Je n'ai jamais supprimé un commentaire pour cause de divergence d'opinion et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer...mais je ne peux accepter les insultes gratuites et surtout anonymes. Il faut assumer ses propos, c'est tout.

"On répond aux enc**** avec des méthodes d'enc****"

09:33 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

07/08/2008

ETRE DE GAUCHE, AUJOURD'HUI.

J'ai l'immense plaisir de vous présenter un texte du Camarade Pierre Dutron, membre actif du R.P.W. Thuin, qui nous livre ses impressions sur la Gauche du XXIème siècle.
« A l’attention de celles et ceux qui pensent que le clivage gauche-droite est dépassé. A l’attention des modérés, des centristes dissimulés et des progressistes autoproclamés. A l’attention de ceux qui se réclament de la gauche sans jamais dans leur actes ni dans la politique qu’ils mènent justifier cette qualité. A l’attention de Ségolène et de Nicolas, de Joëlle et de Jean-Michel, d’Elio et de Johan. Voici quelques lignes pour dire qu’être de gauche au XXIe siècle, dans son idéologie comme dans sa pratique, cela a du sens, que cela est moderne et que surtout cela est vital. »


Une tendance lourde

Un peu partout fleurissent les discours déclarant que le clivage gauche-droite est dépassé.
Il est des écologistes pour penser que la dimension environnementale de l’alternative transcende ce clivage, des sociaux démocrates tellement rôdés à appliquer des politiques néolibérales qu’ils en viennent à parler de troisième voie. Ce discours est pour eux l’occasion de ne pas nommer une conversion aux logiques droitières.
Ce discours est tenu également par des gens de droite (voir de l’extrême droite) qui sèment le trouble comme Jean-Marie Le Pen citant Gramsci ou Nicolas Sarkozy invoquant des penseurs de gauche ou faisant lire le militant communiste Guy Môquet. La vérité est qu’ils exhument de façon sélective des bribes dénaturées de leur pensée. Mais leur objectif -brouiller les pistes- fonctionne plutôt bien.
La tristement immuable raison d’être de la gauche, ou quand le pessimisme de la raison rencontre l’optimisme de la volonté…
Les mots ont sans doute vieilli et la terminologie a été souvent dénaturée, pourtant, même au cœur de nos riches sociétés, il y a encore et toujours des inégalités, des exploiteurs et des exploités. La lutte des classes existe, même si les formes de la lutte et les caractéristiques des classes ont changé. C’est une réalité immuable, jamais dépassée jusqu’ici, qui donne sens à la notion de gauche et justifie à elle seule son combat.
Ce clivage à l’intérieur de chaque société, existe également entre les pays riches et ceux qui le sont moins ou pas. Il convient dès lors de refuser les nationalismes, d’être internationaliste et de cultiver, ici et partout, la fraternité.
« Jamais plus qu’aujourd’hui n’a été pertinent l’appel aux prolétaires de tous les pays à s’unir, même si la définition du prolétariat a quelque peu changé. ». C’est pourquoi il demeure essentiel de ressentir qu’aujourd’hui encore, ceux qui ne possèdent que leur force de travail, physique et/ou intellectuelle, n’ont d’autre patrie que leur propre condition.
Concrètement au XXIe siècle, être de gauche c’est …
Etre de gauche recoupe une palette de positionnements en vue de contrer les inégalités et de protéger celles et ceux que le système exploite, exclut et précarise. On peut dire d’une politique qu’elle est de gauche lorsqu’elle œuvre concrètement à diminuer l’écart entre les plus pauvres et les plus riches ce qui nécessite une opposition franche à la logique de l’économie de marché libre et non faussée.
Etre de gauche c’est viser d’abord à la disparition des inégalités sociales qui explosent aujourd’hui entre sociétés et dans les sociétés. Il ne s’agit pas d’imposer une égalité « uniformisante », de nier les spécificités ou l’aspiration à des particularismes – qui peuvent nourrir l’individu et enrichir la société - mais bien de mettre fin à l’inégalité d’accès à toute une série de biens essentiels à la survie, au bien-être et à l’épanouissement (logement, soins, nourriture, culture, loisirs,…). « de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins », selon la célèbre formule des révolutionnaires du XIXème siècle, popularisée par K. Marx . Concrètement, être de gauche, c’est dès lors abroger fermement les lois iniques récemment imposées un peu partout à travers la planète et qui approfondissent les inégalités sociales. Elles concernent notamment le droit du travail et les retraites, la fiscalité, les politiques migratoires ou encore l’accès aux soins de santé.
Etre de gauche , c’est vouloir au minimum rééquilibrer la distribution des richesses entre le capital et le travail. En Belgique comme dans de nombreux pays, la part du capital, par rapport à celle des salaires, ne cesse de croitre dans le PIB sans qu’aucun gouvernement étiqueté « à gauche » ou « centre-gauche » ne stoppe cette logique. Dans le même temps, les politiques menées font baisser la part du capital dans les recettes de l’Etat.
Etre de gauche , c’est toujours privilégier l’intérêt collectif à l’intérêt particulier et en cela c’est définitivement reconnaître le nécessaire rôle de l’Etat ou d’une forme d’organisation collective à grande échelle, garant des droits et libertés, redistributeur, régulateur et planificateur essentiel au bénéfice de l’intérêt collectif face à la puissance économique. Via l’Etat, il s’agit dès lors soit de réguler le marché (actuellement outil de la logique capitaliste), soit de le circonscrire et de l’exclure de certains secteurs économiques (eau, énergie, transport,…), soit encore de purement et simplement viser à sa disparition. Par Etat, nous entendons ici un outil au service des décisions collectives avec des fonctions administratives, économiques, législatives et exécutives et non l’Etat en tant que force armée servant à la défense de privilèges et à la restriction de la sphère démocratique. Tout en maintenant une volonté d’équité sociale et écologique globale, cette logique inclut également la possibilité – et même la nécessité - d’initiatives locales, d’une grande décentralisation dans le fonctionnement et la gestion des outils publics, d’une autogestion des processus de production, et ce en vue de répondre au plus près aux besoins et réalités.
Etre de gauche , c’est ne pas marchander la solidarité au prix d’une liberté sans limite. Cela signifie-t-il que l’on veut brider la liberté individuelle ? Au contraire. Il s’agit toutefois de constater que la liberté individuelle pour s’épanouir et se généraliser réclame un contexte dans lequel la solidarité et l’intérêt collectif ne sont pas mis en péril. C’est pourquoi il faut d’abord s’assurer que les choix puissent se prendre après un juste débat d’idées, entre tous les citoyens et dans le cadre d’un objectif de solidarité, ce qui est aujourd’hui un leurre absolu. Il est clair, pour expliquer cela de façon imagée, que les renards et leurs amis qui se présentent aujourd’hui en défenseurs de la liberté nous prennent à vrai dire pour de la volaille écervelée car ils savent pertinemment que, vu le rapport de force actuel, nous ne sommes, le plus souvent, pas en mesure d’exercer celle-ci. Ils sèment également le doute car la liberté qu’ils réclament est avant tout celle du pouvoir économique vis-à-vis d’une tutelle démocratique et non celle des citoyens. D’ailleurs, la plupart des gouvernants « libéraux » - mais aussi sociaux-démocrates - attaquent parallèlement certaines libertés collectives (droit de grève, droit à la lutte sociale, droit des migrants,…). Un arsenal de lois liberticides est mis en place.
Etre de gauche , c’est étendre aussi aux générations futures la notion de solidarité. En cela, c’est se déclarer fondamentalement opposé à la logique productiviste actuelle qui menace lourdement les générations à venir en épuisant les ressources et en polluant la biosphère. Il faut stopper la prépondérance de la logique économique sur les considérations sociales et environnementales.
Etre de gauche , c’est prôner un Etat laïc et républicain par opposition à toute réflexion corporatiste privilégiant les droits associés à l’identification et à la classification des individus par leur appartenance. Il est ahurissant de voir des personnes se réclamant de la gauche défendre le régime archaïque de privilèges basé sur le sang que constitue la monarchie. La monarchie est une injure à la démocratie et à la modernité.
Etre de gauche , c’est revendiquer l’absolue égalité de droit entre les humains quelles que soient leurs origines, leurs appartenances sexuelles, leurs croyances et leurs coutumes, dans les limites de la loi républicaine et laïque. C’est ne pas revendiquer un mode de vie plutôt qu’un autre, c’est accepter et proclamer l’égalité de droit sans tenir compte des différences apparentes. Le nationalisme s’est aujourd’hui immiscé au cœur même de la social-démocratie. Il en va de même d’une certaine forme de racisme bon-teint.
Etre de gauche , c’est lutter contre l’uniformisation des médias instaurée par des intérêts privés brisant le débat démocratique et aboutissant à une manipulation destinée au pouvoir de quelques uns. C’est promouvoir les médias publics pluralistes et en exclure la publicité. C’est proposer une protection plus grande et spécifique des journalistes les rendant idéologiquement indépendant vis-à-vis des propriétaires des médias. L’actuelle concentration médiatique et la mainmise de grands patrons sur les médias constituent une grave menace pour la démocratie.
Etre de gauche c’est défendre un enseignement public de qualité, correctement financé et préservé de la sphère privée. C’est opter pour un enseignement qui forme des citoyens critiques et autonomes.
Etre de gauche , c’est privilégier le débat d’idées à la politique de l’image et aux coups de force médiatiques qui nivellent vers le bas et rendent la pratique politique lointaine et confuse, créant les conditions d’une démocratie privée de fond et mise en danger plutôt qu’une démarche d’élaboration collective et d’éducation permanente. Relayé par un clientélisme qui s’installe, le marketing politique prend aujourd’hui le pas sur tout débat d’idées ce qui ne peut que détruire à terme les aspirations de gauche.
Pour conclure
Comme souvent, il n’est pas inutile de replonger dans les classiques pour éclairer le présent. En 1848, Marx et Engels écrivaient ceci dans le Manifeste : « la bourgeoisie (…) ne laisse subsister d’autre lien, entre l’homme et l’homme que le froid intérêt (…). Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d’échange ; elle a substitué aux nombreuses libertés si chèrement conquises l’unique et impitoyable liberté du commerce. ».
Il n’est pas une virgule qui mérite d’être changée dans cette analyse. On aimerait dès lors que celles et ceux qui se réclament de la gauche tendent vers ces objectifs et que celles et ceux qui y ont renoncé cessent de revendiquer un qualificatif qui ne leur convient décidément plus.

08:53 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (74) |  Facebook |

05/08/2008

RIONS UN BRIN!

Je ne peux résister à vous livrer ici une petite blague qu'une collègue m'a gentiment racontée ce midi...

Comment un fonctionnaire définit-il une journée de grève?

"une journée d'action".

greve-10

Bon ok je regrette déjà...

14:30 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

01/08/2008

BART...OI DE LA! FACHO!

Propos (extrait) tenus par Bart De Wever sur La Première, ce matin:

"Je pense qu'il n'y a pas de minorité francophone en Flandre, il y a des immigrants qui doivent s'adapter. On demande cela à des Marocains, des Turcs. On ne leur dit pas: 'Vous êtes nombreux, donc l'arabe va devenir une langue officielle. C'est dingue"

Ce qui est dingue, c'est que notre avenir dépende d'un individu pareil!

Que ceux qui accusent stupidement et subjectivement le "cartel PS-CDH" de tous les maux qui frappent la Belgique depuis un an se réveillent et admirent ce type.

Avec sa tête de gentil boucher-charcutier, il est en train de mener tous les politicards flamands par le bout du groin en leur faisant du chantage électoral...

Avec un facho pareil à la table, le PS et le CDH ont bien eu raison de ne pas se laisser enc**** !

Et ce pour l'avenir de tous les Wallons! il ne fallait pas en demander à DJ Reynders, qui ne fait que bâver avidement sur une (hypothétique) fonction suprême qui ravirait son égo et le coiffeur de sa femme.

Mais au fait, Bart, qui es-tu? tu sais nous pas bien connaisser toi ici chez barakîs wallonie...

Il était une fois...in Le Pan, Blog Archives:

Bart est né le 21 décembre 1970 à Mortsel, d’un père membre de la VNV (Vlaams Nationaal Verbond - Ligue Nationale Flamande). Le mouvement, qui promouvait un Etat flamand séparé de la Wallonie, fut jadis proche du parti nazi et collabora étroitement avec l’occupant allemand.

Etudiant en Histoire à la KULeuven, il milite au Liberaal Vlaams Studentenverbond et est membre actif du KVHV (Katholiek Vlaams Hoogstudenten Verbond), symbole suprême de la droite conservatrice flamingante. Collaborateur… à l’université de Louvain, Bart s’intéresse et rédige des articles scientifiques sur le Mouvement nationaliste flamand Verdinaso (Verbond van Dietsche Nationaal Solidaristen - Ligue flamande Nationale-Solidariste), défendant les politiques d’Hitler et de Mussolini, et tendant à créer un “état thiois” composé de la Flandre, des Pays-Bas et de la Flandre française. Son frère Bruno, également historien et attaché à l’université de Gand, consacre lui carrément son étude à la naissance du racisme, de la VNV et du Verdinaso… Bref, une paire de vrais petits… séparatistes, à la recherche d’eux-même !

Passant de l’Histoire à la politique, Bart enfantera, après l’éclatement de la Volksunie, aux côtés de Geert Bourgeois dont il est le cerveau, l’Oranjehofgroep, embryon de la future N-VA. Le début d’une longue histoire…

Toujours dans la constance, Bart est marié à Veerle, également issue d’une famille très flamingante. Le couple affectionne particulièrement la Bavière, une région au lourd passé symbolique, et habille volontiers ses quatre enfants de la tenue traditionnelle ornée du fameux edelweiss. En politique comme dans la vie, Bart reste un homme entier ! A digérer par les Francophones…

20:29 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : de wever gros pourri flamind |  Facebook |

VOS PAPIERS SVP!

sans papiers

 La plupart des sans-papiers qui ont reçu un permis de séjour dans le cadre de la régularisation collective en 2000 ont trouvé du travail et un logement décent, ressort-il d'une enquête à grande échelle citée vendredi dans De Standaard, Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Des chercheurs du Centre de politique sociale de l'Université d'Anvers ont interrogé 120 personnes qui ont été régularisées en 2000. Deux tiers d'entre elles ont trouvé un emploi, parfois à mi-temps toutefois. Dix pour cent travaillent à domicile, 13% touchent des allocations de chômage et 9% un revenu d'intégration sociale. (7sur7)

Voilà donc une info bien intéressante qui devrait calmer "la flamme" qui habite certaines personnes.

Il faut avouer qu'avec le "chantage à la grue" de quelques demandeurs d'asile (que je n'approuve pas du tout), bon nombre de biens-pensants, de bons samaritains et de patriotes sans limites ont vociféré à tort et à travers en vomissant leur bouillie raciste et xénophobe.

Certains d'entre eux trouvent même intelligent d'accuser des journalistes d'origine étrangère de "squatter" nos antennes. Certainement en vue de finaliser le complot communo-islamiste et de réduire à néant notre belle civilisation occidentale...il y en a qui ne doutent de rien.

Pour information, les personnes visées étaient Hakima Dahrmouch, Hadja Labib et Adel Lassouli. Alors qu'ils sont belges, nés en Belgique, ils travaillent en Belgique et ils y habitent, EUX. Ils y paient aussi leurs impôts, ce qui n'est pas le cas de tout le monde...(il se reconnaîtra...).

Tous ces gens qui ont peur du noir, moi ça me fait marrer...à leur âge tout de même!

18:59 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |