07/08/2008

ETRE DE GAUCHE, AUJOURD'HUI.

J'ai l'immense plaisir de vous présenter un texte du Camarade Pierre Dutron, membre actif du R.P.W. Thuin, qui nous livre ses impressions sur la Gauche du XXIème siècle.
« A l’attention de celles et ceux qui pensent que le clivage gauche-droite est dépassé. A l’attention des modérés, des centristes dissimulés et des progressistes autoproclamés. A l’attention de ceux qui se réclament de la gauche sans jamais dans leur actes ni dans la politique qu’ils mènent justifier cette qualité. A l’attention de Ségolène et de Nicolas, de Joëlle et de Jean-Michel, d’Elio et de Johan. Voici quelques lignes pour dire qu’être de gauche au XXIe siècle, dans son idéologie comme dans sa pratique, cela a du sens, que cela est moderne et que surtout cela est vital. »


Une tendance lourde

Un peu partout fleurissent les discours déclarant que le clivage gauche-droite est dépassé.
Il est des écologistes pour penser que la dimension environnementale de l’alternative transcende ce clivage, des sociaux démocrates tellement rôdés à appliquer des politiques néolibérales qu’ils en viennent à parler de troisième voie. Ce discours est pour eux l’occasion de ne pas nommer une conversion aux logiques droitières.
Ce discours est tenu également par des gens de droite (voir de l’extrême droite) qui sèment le trouble comme Jean-Marie Le Pen citant Gramsci ou Nicolas Sarkozy invoquant des penseurs de gauche ou faisant lire le militant communiste Guy Môquet. La vérité est qu’ils exhument de façon sélective des bribes dénaturées de leur pensée. Mais leur objectif -brouiller les pistes- fonctionne plutôt bien.
La tristement immuable raison d’être de la gauche, ou quand le pessimisme de la raison rencontre l’optimisme de la volonté…
Les mots ont sans doute vieilli et la terminologie a été souvent dénaturée, pourtant, même au cœur de nos riches sociétés, il y a encore et toujours des inégalités, des exploiteurs et des exploités. La lutte des classes existe, même si les formes de la lutte et les caractéristiques des classes ont changé. C’est une réalité immuable, jamais dépassée jusqu’ici, qui donne sens à la notion de gauche et justifie à elle seule son combat.
Ce clivage à l’intérieur de chaque société, existe également entre les pays riches et ceux qui le sont moins ou pas. Il convient dès lors de refuser les nationalismes, d’être internationaliste et de cultiver, ici et partout, la fraternité.
« Jamais plus qu’aujourd’hui n’a été pertinent l’appel aux prolétaires de tous les pays à s’unir, même si la définition du prolétariat a quelque peu changé. ». C’est pourquoi il demeure essentiel de ressentir qu’aujourd’hui encore, ceux qui ne possèdent que leur force de travail, physique et/ou intellectuelle, n’ont d’autre patrie que leur propre condition.
Concrètement au XXIe siècle, être de gauche c’est …
Etre de gauche recoupe une palette de positionnements en vue de contrer les inégalités et de protéger celles et ceux que le système exploite, exclut et précarise. On peut dire d’une politique qu’elle est de gauche lorsqu’elle œuvre concrètement à diminuer l’écart entre les plus pauvres et les plus riches ce qui nécessite une opposition franche à la logique de l’économie de marché libre et non faussée.
Etre de gauche c’est viser d’abord à la disparition des inégalités sociales qui explosent aujourd’hui entre sociétés et dans les sociétés. Il ne s’agit pas d’imposer une égalité « uniformisante », de nier les spécificités ou l’aspiration à des particularismes – qui peuvent nourrir l’individu et enrichir la société - mais bien de mettre fin à l’inégalité d’accès à toute une série de biens essentiels à la survie, au bien-être et à l’épanouissement (logement, soins, nourriture, culture, loisirs,…). « de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins », selon la célèbre formule des révolutionnaires du XIXème siècle, popularisée par K. Marx . Concrètement, être de gauche, c’est dès lors abroger fermement les lois iniques récemment imposées un peu partout à travers la planète et qui approfondissent les inégalités sociales. Elles concernent notamment le droit du travail et les retraites, la fiscalité, les politiques migratoires ou encore l’accès aux soins de santé.
Etre de gauche , c’est vouloir au minimum rééquilibrer la distribution des richesses entre le capital et le travail. En Belgique comme dans de nombreux pays, la part du capital, par rapport à celle des salaires, ne cesse de croitre dans le PIB sans qu’aucun gouvernement étiqueté « à gauche » ou « centre-gauche » ne stoppe cette logique. Dans le même temps, les politiques menées font baisser la part du capital dans les recettes de l’Etat.
Etre de gauche , c’est toujours privilégier l’intérêt collectif à l’intérêt particulier et en cela c’est définitivement reconnaître le nécessaire rôle de l’Etat ou d’une forme d’organisation collective à grande échelle, garant des droits et libertés, redistributeur, régulateur et planificateur essentiel au bénéfice de l’intérêt collectif face à la puissance économique. Via l’Etat, il s’agit dès lors soit de réguler le marché (actuellement outil de la logique capitaliste), soit de le circonscrire et de l’exclure de certains secteurs économiques (eau, énergie, transport,…), soit encore de purement et simplement viser à sa disparition. Par Etat, nous entendons ici un outil au service des décisions collectives avec des fonctions administratives, économiques, législatives et exécutives et non l’Etat en tant que force armée servant à la défense de privilèges et à la restriction de la sphère démocratique. Tout en maintenant une volonté d’équité sociale et écologique globale, cette logique inclut également la possibilité – et même la nécessité - d’initiatives locales, d’une grande décentralisation dans le fonctionnement et la gestion des outils publics, d’une autogestion des processus de production, et ce en vue de répondre au plus près aux besoins et réalités.
Etre de gauche , c’est ne pas marchander la solidarité au prix d’une liberté sans limite. Cela signifie-t-il que l’on veut brider la liberté individuelle ? Au contraire. Il s’agit toutefois de constater que la liberté individuelle pour s’épanouir et se généraliser réclame un contexte dans lequel la solidarité et l’intérêt collectif ne sont pas mis en péril. C’est pourquoi il faut d’abord s’assurer que les choix puissent se prendre après un juste débat d’idées, entre tous les citoyens et dans le cadre d’un objectif de solidarité, ce qui est aujourd’hui un leurre absolu. Il est clair, pour expliquer cela de façon imagée, que les renards et leurs amis qui se présentent aujourd’hui en défenseurs de la liberté nous prennent à vrai dire pour de la volaille écervelée car ils savent pertinemment que, vu le rapport de force actuel, nous ne sommes, le plus souvent, pas en mesure d’exercer celle-ci. Ils sèment également le doute car la liberté qu’ils réclament est avant tout celle du pouvoir économique vis-à-vis d’une tutelle démocratique et non celle des citoyens. D’ailleurs, la plupart des gouvernants « libéraux » - mais aussi sociaux-démocrates - attaquent parallèlement certaines libertés collectives (droit de grève, droit à la lutte sociale, droit des migrants,…). Un arsenal de lois liberticides est mis en place.
Etre de gauche , c’est étendre aussi aux générations futures la notion de solidarité. En cela, c’est se déclarer fondamentalement opposé à la logique productiviste actuelle qui menace lourdement les générations à venir en épuisant les ressources et en polluant la biosphère. Il faut stopper la prépondérance de la logique économique sur les considérations sociales et environnementales.
Etre de gauche , c’est prôner un Etat laïc et républicain par opposition à toute réflexion corporatiste privilégiant les droits associés à l’identification et à la classification des individus par leur appartenance. Il est ahurissant de voir des personnes se réclamant de la gauche défendre le régime archaïque de privilèges basé sur le sang que constitue la monarchie. La monarchie est une injure à la démocratie et à la modernité.
Etre de gauche , c’est revendiquer l’absolue égalité de droit entre les humains quelles que soient leurs origines, leurs appartenances sexuelles, leurs croyances et leurs coutumes, dans les limites de la loi républicaine et laïque. C’est ne pas revendiquer un mode de vie plutôt qu’un autre, c’est accepter et proclamer l’égalité de droit sans tenir compte des différences apparentes. Le nationalisme s’est aujourd’hui immiscé au cœur même de la social-démocratie. Il en va de même d’une certaine forme de racisme bon-teint.
Etre de gauche , c’est lutter contre l’uniformisation des médias instaurée par des intérêts privés brisant le débat démocratique et aboutissant à une manipulation destinée au pouvoir de quelques uns. C’est promouvoir les médias publics pluralistes et en exclure la publicité. C’est proposer une protection plus grande et spécifique des journalistes les rendant idéologiquement indépendant vis-à-vis des propriétaires des médias. L’actuelle concentration médiatique et la mainmise de grands patrons sur les médias constituent une grave menace pour la démocratie.
Etre de gauche c’est défendre un enseignement public de qualité, correctement financé et préservé de la sphère privée. C’est opter pour un enseignement qui forme des citoyens critiques et autonomes.
Etre de gauche , c’est privilégier le débat d’idées à la politique de l’image et aux coups de force médiatiques qui nivellent vers le bas et rendent la pratique politique lointaine et confuse, créant les conditions d’une démocratie privée de fond et mise en danger plutôt qu’une démarche d’élaboration collective et d’éducation permanente. Relayé par un clientélisme qui s’installe, le marketing politique prend aujourd’hui le pas sur tout débat d’idées ce qui ne peut que détruire à terme les aspirations de gauche.
Pour conclure
Comme souvent, il n’est pas inutile de replonger dans les classiques pour éclairer le présent. En 1848, Marx et Engels écrivaient ceci dans le Manifeste : « la bourgeoisie (…) ne laisse subsister d’autre lien, entre l’homme et l’homme que le froid intérêt (…). Elle a fait de la dignité personnelle une simple valeur d’échange ; elle a substitué aux nombreuses libertés si chèrement conquises l’unique et impitoyable liberté du commerce. ».
Il n’est pas une virgule qui mérite d’être changée dans cette analyse. On aimerait dès lors que celles et ceux qui se réclament de la gauche tendent vers ces objectifs et que celles et ceux qui y ont renoncé cessent de revendiquer un qualificatif qui ne leur convient décidément plus.

08:53 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (74) |  Facebook |

Commentaires

Cher Gregg,
Ayant l'honneur d'être mis sur le même pied que "Grand Sénéchal" par ton nouveau détracteur favori, je me sens obligé de commenter par une citation...
"Les mendiants vivent de leurs plaies : il y a des hommes qui profitent de tout, même du mépris." (François-René de Chateaubriand, Pensées, maximes et réflexions).
Pour le cas où il ne comprendrait pas immédiatement, dans ce cas-ci, il s'agit de profiter de la renommée de ton blog (souvent) humoristique.
Amitiés

Écrit par : Armand | 07/08/2008

Mon cher Armand j'ai bien peur que non seulement il ne comprenne pas immédiatement, mais qu'il ne comprenne jamais.
Comme il n'a certainement rien compris du texte ci-dessus.
Il y avait trop de "racaille" dans sa classe il n'a pas pu faire ses études convenablement.

Écrit par : Grand Sénéchal | 07/08/2008

cultivons les poireaux La chance est comme une femme légère: elle opprime le pauvre et s'enivre des charmes du riche" (proverbe géorgien).
"Quand les roubles tombent du ciel, le malchanceux n'a pas de sac" (proverbe russe).
"Tout change, rien ne périt" (Ovide).
"Les temps changent et nous changeons avec eux" (Lothaire Ier).
"Un changement en prépare un autre" (Machiavel).
"On sait qui l'on quitte, on ne sait pas qui l'on prend" (proverbe français).
"Changer et trouver mieux sont deux" (proverbe français).
"Le chant allège les sombres soucis" (Horace).
"Celui qui n'aime pas le vin, les femmes et les chansons reste un sot toute sa vie" (proverbe allemand).
"Qui chante, ses maux enchante" (Cervantès).
"Donne la main à celui qui tombe" (Phocylide de Milet).
"La charité couvre toutes les fautes" (Livres des Proverbes).
"A la chasse et en amour, on commence quand on veut et on cesse quand on peut" (proverbe espagnol).
"Le filet du ciel est immense et ses mailles sont écartées, mais il n'y a pas un méchant qui puisse l'éviter" (Lao-Tseu).
"Le châtiment qui se fait attendre n'en devient que plus terrible" (Eschyle).
"Le châtiment veille pendant que tout dort" (Lois de Manou).
"Un jour apporte le châtiment que beaucoup de jours demandent" (Syrus).
"Après avoir appris à voler, il faut encore apprendre à être pendu" (proverbe indien).
"Celui qui ménage les verges hait son fils, mais celui qui l'aime le corrige de bonne heure" (Livre des Proverbes).
"Qui n'a pas été bien fouetté n'a pas été bien élevé" (Ménandre).
"Qui aime bien châtie bien" (proverbe latin).
"Si tu aimes ton fils, donne-lui le fouet; si tu ne l'aimes pas, donne-lui des sucreries" (proverbe chinois).
"Si de la main droite tu fouettes l'enfant, de la main gauche tu le presses sur ton cœur" (proverbe nigritien).
"Le fouet est pour le cheval, le mors pour l'âne, et la verge pour le dos des insensés" (Livre des Proverbes).
"Le chef du troupeau est un animal comme les autres" (Ani).
"Les mauvais bergers sont la ruine du troupeau" (Homère).
"C'est pendant l'orage que l'on connaît le pilote" (Sénèque).
"Nous avons cru que le pacha était un pacha, mais le pacha est un homme" (proverbe libanais).
"Lorsque trois personnes marchent ensemble, il doit y en avoir un qui est le maître" (proverbe mandchou).
"Le ciel n'a pas deux soleils, le peuple n'a pas deux souverains" (Mencius).
"Plus il y a de bergers, moins bien gardé est le troupeau" (proverbe allemand).
"Lorsque les capitaines sont plusieurs, le vaisseau chavire" (proverbe arabe).
"Quand il y a sept timoniers sur huit marins, le navire sombre" (proverbe chinois).
"A force de coiffeurs, la fiancée devient chauve" (proverbe espagnol).
"Quand il y a plusieurs cuisiniers, la soupe est trop salée" (proverbe italien).
"Où il y a sept matrones, la tête de l'enfant est aplatie" (proverbe persan).
"Qui sème le vent récolte la tempête" (Osée).
"Celui qui sème l'injustice moissonne le malheur" (Livre des Proverbes).
"Qui tend un filet y seras pris" (l'Ecclésiastique).
"Quiconque aura fait le mal sera rétribué par le mal" (le Koran).
"Quand on veut aller au bain, on ne a pas au moulin" (Epictète).
"Quand le chêne est tombé, chacun se fait bûcheron" (Ménandre).
"Le dragon immobile dans les eaux profondes devient la proie des crevettes" (proverbe chinois).
"Quand le loup est pris, tous les chiens lui lardent les fesses" (Antoine Oudin).
"Le coup de pied de l'âne va au lion devenu vieux" (proverbe français).
"Qui est dans le bourbier y voudrait mettre autrui" (proverbe espagnol).
"Brebis crottée aux autres cherche à se frotter" (proverbe français).
"Regardez avant de sauter" (proverbe grec).
"Il ne faut pas parler latin devant les cordeliers" (proverbe français).
"Suis ton cœur, pour que ton visage brille durant le temps de ta vie" (Sagesse de Ptahotep).
"Le cœur de l'homme est tortueux et inscrutable" (Jérémie).
"Un cœur tranquille est la vie du corps" (Livre des Proverbes).
"Il faut savoir maîtriser sa langue, son sexe, et son cœur" (Anacharsis).
"Le fond du cœur est plus loin que le bout du monde" (proverbe chinois).
"Quand le cœur est bon, tout peut se corriger" (Gresset).
"L'esprit a beau faire plus de chemin que le cœur, il ne va jamais si loin" (proverbe chinois).
"L'esprit est toujours la dupe du cœur" (La Rochefoucauld).
"Tu as l'avantage sur la colère quand tu te tais" (Sagesse de Ptahotep).
"Jamais la colère n'a bien conseillé" (Ménandre).
"Quand on est en colère, il ne faut rien dire ni faire, avant d'avoir récité l'alphabet" (conseil d'Athénodore à César Auguste).
"Les conséquences de la colère sont beaucoup plus graves que ses causes" (Marc Aurèle).
"Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros" (Livre des Proverbes).
"L'envie et la colère abrègent les jours" (l'Ecclésiastique).
"Vaincre la colère, c'est triompher de son plus grand ennemi" (Syrus).
"Rien ne gagne à un retardement, si ce n'est la colère" (Syrus).
"Quand le sage est en colère, il cesse d'être sage" (le Talmud).
"Agir dans la colère, c'est s'embarquer durant la tempête" (proverbe général).
"L'homme en colère monte un cheval sauvage" (B. Franklin).
"Il faut faire coucher la colère à la porte" (La Fontaine).
"Quand les brebis enragent elles sont pires que les loups" (proverbe français).
"Le vin doux fait le plus âpre vinaigre" (proverbe italien).
"Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d'eux" (Lao-Tseu).
"Le commandement révèle l'homme" (Bias).
"Pour devenir maître, il faut agir en esclave" (Tacite).
"Celui qui a commencé a fait la moitié de la besogne" (Horace).
"Le seuil est la plus haute des montagnes" (proverbe slovène).
"Il est plus facile de commencer que de finir" (Plaute).
"Ce qui est possédé en commun est négligé en commun" (proverbe latin).
"Un aimable compagnon de route vaut un équipage" (Syrus).
"On ne compare pas un moustique à un éléphant" (Diogénien).
"Comparaison n'est pas raison" (Janus Gruter).
"La plus grande consolation dans l'infortune est de trouver des cœurs compatissants" (Ménandre).
"Un compliment, c'est un peu d'amour dans beaucoup d'esprit" (Emile Faguet).
"Celui qui connaît sa force et garde la faiblesse est la vallée de l'empire" (Lao-Tseu).
"Soyez prudents somme le serpent, et simples comme la colombe" (Matthieu).
"Ne dis pas tout ce que tu sais; ne crois pas tout ce que tu entends; ne fais pas tout ce que tu peux" (proverbe portugais).
"Il faut parfois concéder que les navets sont des poires" (proverbe allemand).
"Parfois il est sage de boire pour n'être pas noyé" (proverbe italien).
"Abrège ton discours, beaucoup de choses en peu de mots; sois comme un homme qui a la science et qui sait se taire" (l'Ecclésiastique).
"Hâtez-vous toujours vers le dénouement" (Horace).
"La netteté est le vernis des maîtres" (Vauvenargues).
"Mieux vaut un morceau de pain avec la paix qu'une maison pleine de viande avec la discorde" (Livre des Proverbes).
"Les paroles des cœurs unis sont odorantes comme des parfums" (proverbe chinois).
"Le courage fait les vainqueurs; la concorde, les invincibles" (C. Delavigne).
"Confiance et défiance sont également la ruine des hommes" (Hésiode).
"Souviens-toi de te méfier" (Epicharme).
"Ceux qui ne sont pas vertueux, je les traite comme des gens vertueux et ils deviennent vertueux" (proverbe chinois).
"La porte la mieux fermée est celle que l'on peut laisser ouverte" (proverbe chinois).
"Ayez beaucoup d'amis et peu de confidents" (Apollonios de Tyane).
"Quand tu seras à Rome, agis comme les Romains" (saint Augustin).
"Dans l'étable à chèvres, bêle; dans le parc à buffles, beugle" (proverbe malais).
"Le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre sans bataille" (Lao-Tseu).
"La conscience est la lumière de l'intelligence pour distinguer le bien du mal" (Confucius).
"La conscience est en nous la voix de Dieu même" (Ménandre).
"Les plaies de la conscience ne se cicatrisent pas" (Syrus).
"La conscience vaut mille témoins" (Quintilien).
"Aucun coupable n'est absous devant son propre tribunal" (Juvénal).
"A quoi sert d'avoir la crainte du Ciel pour boussole, si la conscience ne tient pas le gouvernail?" (proverbe chinois).
"Une bonne conscience est un doux oreiller" (proverbe français).
"On peut laver sa robe et non sa conscience" (proverbe persan).
"Les bons conseils pénètrent jusqu'au cœur du sage; ils ne font que traverser l'oreille des méchants" (proverbe chinois).
"Pour un clou se perd un fer, pour un fer le cheval, et pour un cheval le cavalier" (proverbe espagnol).
"Celui qui sait être constant a une âme large et celui qui a une âme large est juste" (Lao-Tseu).
"Il ne faut qu'une brebis galeuse pour contaminer tout le troupeau" (Juvénal).
"Le cœur content est un festin perpétuel" (Livre des Proverbes).
"Tous nous ne sommes jamais contents de ce que nous avons" (Térence).
"Le contentement fait les pauvres riches, et réciproquement" (B. Franklin).
"Le contentement est comme la pierre philosophale qui transforme tout ce qu'elle touche en or" (proverbe anglais).
"J'étais furieux de n'avoir pas de souliers; alors j'ai rencontré un homme qui n'avait pas de pieds, et je me suis trouvé content de mon sort" (proverbe chinois).
"Contentement passe richesse" (proverbe français).
"On mange bien des perdrix sans oranges" (Antoine Oudin).
"Le contentement de ce qu'on a fait partie du bonheur" (proverbe nigritien).
"L'ours qui n'est pas attaché ne danse pas" (proverbe russe).
"On ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres" (saint Luc).
"Ne jetez pas vos perles devant les pourceaux" (saint Matthieu).
"Aux petits conviennent les petites choses" (Horace).
"A tout seigneur, tout honneur" (proverbe français).
"Une heure de conversation vaut mieux que cinquante lettres" (Madame de Sévigné).
"La confiance fournit plus à la conversation que l'esprit" (La Rochefoucauld).
"Un corps sain est la bonne demeure de l'âme; un corps malade en est la prison" (F. Bacon).
"La lame use le fourreau" (proverbe français).
"L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage" (Victor Hugo).
"Le courage d'un cœur inébranlable est au-dessus de la bravoure qui naît de l'impétuosité du sang" (Mencius).

Écrit par : visitor 2 blog | 07/08/2008

hips kamarades pauvre gras sénéchal , il vidait déjà les fonds de cuves en primaire !

contrairement à vous , je comprends , j'interprète ...
C'est la même bouillie que l'on sert au ps , "la vrai gauche " , "le changement" "camarades il est temps unissons nous" , mais l'idéologie est morte , massacrée par le vrai socialisme et communisme qui l'ont rendue si humaine .
Vous êtes de vrais révolutionnaires , fringues de beaufs made in china , biture imbibant la moindre fibre , idéologie de comptoir se manifestant dans la rue en gueulant puis en refesant le monde au café du coin .
Passé du prolo qui lutte à proprio , qui jalouse la voiture du voisin ...


Écrit par : visitor 2 blog | 07/08/2008

oups au fait n'essayez pas de comprendre les proverbes , vous serez momifiés avant la fin ...
vous n'êtes pas compatibles!

La gauche est une salle d'attente pour le fascisme - Léo Ferré

Écrit par : visitor 2 blog | 07/08/2008

c'est fou! visitor 2 mes 2 est si précis dans nos descriptions qu'on pourrait penser qu'il est notre voisin!
alors: magie? sciences occultes? paranormal?
non camarades! il s'agit simplement d'un méchant frustré anonyme qui est incapable de sortir de son carcan anti-coco et anti-solidarité.
Inadmissible pour lui que deux personnes puissent se battre pour un même idéal puisqu'il n'arrive déjà pas à s'entendre avec lui-même...
Il faut tout de même se rendre compte que s'il rencontre un plus con que lui il va aller se battre avec!
Dans sa famille le plus malin met encore ses bottines à l'envers...
Et puis, reconnaissons son courage! insulter ses détracteurs tout en restant anonyme hahaha!
Franchement je le plains...lui, sa famille, ses voisins, ....

Écrit par : Gregg | 07/08/2008

oui, visitor, au fait ... Tu n'as vraiment rien d'autre à faire ?
Je suis certain que si !
Te masturber dans ta propre sacristie, par exemple ... (et ça , c'est de Chavée)

Écrit par : Roûdje Leû | 07/08/2008

bingo à voir comment vous réagissez ... coulé le porte-avion ! hihihi

Écrit par : visitor 2 blog | 07/08/2008

dans sa sacristie? mais non hein!
les gens tolérants comme lui ont brûlé les églises au début du siècle dernier...au nom du libéralisme!
et que vive le libéralisme!

Écrit par : Gregg | 07/08/2008

hahaha à voir comment on réagit? mais tu t'es regardé? comme t'es là tu viens voir toutes les 5 minutes si quelqu'un t'a répondu...
c'est toi qui as le bec dans l'eau, mon p'tit!
incapable de répondre à ce qu'on te dit...une grosse canule quoi!
Hé! j'ai oublié de te remercier pour tes visites incessantes sur mon blog! tu me ramènes du monde et ça booste mon compteur! merci!!!!
t'as pas d'autres potes dans ton genre? histoire qu'on continue à se marrer jusqu'à la rentrée?
sitepléééé dis oui!

Écrit par : Gregg | 07/08/2008

Cher Cococaca (le nom indiqué sur ton e-Mail),
Quand on cite quelqu'un, on ne donne pas une traduction de quelques mots, mais à tout le moins une strophe pour que le texte veuille dire quelque chose:
Ovide a écrit dans ses métamorphoses:
[b]omnia mutantur, nihil interit[/b]: errat et illinc
huc uenit, hinc illuc, et quoslibet occupat artus
spiritus eque feris humana in corpora transit
inque feras noster, nec tempore deperit ullo,
utque nouis facilis signatur cera figuris.
Bonne journée...

Écrit par : Armand | 07/08/2008

gregg ceux qui clouaient les curés aux portes d'églises c'était tes potes , les cocos!
Du coup je suis issu du libéralisme , ou bientôt fasciste? éructez les gnous allez y !
Pour quelqu'un qui ne devait pas me répondre , tu réagis au quart de tour !
je te ramène du monde ? 2 , 3 ivrognes comme d'hab quoi !

Écrit par : visitor 2 blog | 07/08/2008

cé un rakailleuh impérialist yankee silllionist néo hyper libéral ki veut manger nos petites filles ,et nos aquis sociaux cé une honte gregg mes le au goulag au nom de la démokrassssiiiieeuh !
viveuh la gôôôôôôôôche

Écrit par : Armand | 07/08/2008

visitor 2mes2 T'es encore plus limité que je ne le pensais...au point de vue connaissances historiques tu frises (sans jeu de mots...) même le néant total!
D'ailleurs à ce propos tu me rappelles bizarrement quelqu'un...soit on verra ça plus tard.
Donc je disais que les libéraux brûlaient les églises, et tu me dis que les communistes clouaient les curés sur les portes de ces églises...
Relis-donc un peu quelques bouquins sérieux (arrête avec wikipedia stp) et tu verras que tu te fourvoies vraiment.
Ou alors, les libéraux brûlaient les églises AVEC les curés cloués sur les portes? mais c'est affreux ça!

Es-tu libéral? Es-tu facho? tu as l'esprit si tordu que tu dois être un peu des deux...et tu dois avoir aussi un peu de pensée blochevique non?
Aaah mais non! pour penser il faut une conscience, excuse-moi!

Tu veux amener tes potes alcolos ici? mais fais-donc comme chez toi, camarade!

Allez, mec, arrête ton charre et retourne jouer avec tes petits copains près de la décharge.
Tu feras plaisir à tout le monde, comme ça.

Ah oui! sache pour ta gouverne que j'ai changé d'avis à ton sujet. Je ne vais quand même pas me priver du plaisir de t'en claquer une dans la tronche à chaque fois que tu viens écrire tes conneries sur mon blog...alors j'ai décidé de m'abaisser à te répondre.
Mais rassure-toi, c'est uniquement par vice.

A bientôt...

Écrit par : Gregg | 08/08/2008

moi aussi ... Je t'accompagne volontiers Gregg !
A branmint, nos stons pus foûrts !
Traduction wallonne d'une devise qui tombe un peu en désuétude ces temps-ci: "l'union fait la force".
Qu'importe, elle est belle quand même ...

A bientôt !

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

à propos... roûdge leû, il faudra qu'on aille boire un pot un de ces jours...je suis d'accord pour aller dans ton village haha.
mon village natal en plus...pfff!

Écrit par : Gregg | 08/08/2008

un jour tu m'as dit que ton village natal c'était babel-oued ou la kasbah , je sais plus trop !

désolé je ne me biture pas avec n'importe qui ! MOI.

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

Roûdge Leû... j'ai parlé de boire un pot, pas de rentrer torchés...
vous avez l'esprit mal tourné dins "l'villâge du tchi'n à tètes..."

Écrit par : Gregg | 08/08/2008

gregg est un menteur inculte un cul-de-sac culturel , pour lui c'est les skins qui ont détruits les world trade center

il représente le syndicaliste imbibé , communiste-sans-rien-y-comprendre , bête et stupide , qui racolle les pochtrons des villages avoisinants

Écrit par : julien de st ghislain | 08/08/2008

communisme=meurtres !!!
plus jamais cela
gregg bolchevique !
votez FN le seul parti du peuple !!!!

Écrit par : jean de mons | 08/08/2008

visitor est un gars bien , très cultivé LUI contrairement à Gregg qui est un cul-de-sac-culturel!

Écrit par : un visiteur qui connait visitor | 08/08/2008

VIVE ST GHISLAIN LIBRE , stop au parti scandaleux VIVE ST GHISLAIN LIBRE , stop au parti scandaleux!!!
VIVE ST GHISLAIN LIBRE , stop au parti scandaleux!!!
VIVE ST GHISLAIN LIBRE , stop au parti scandaleux!!!
VIVE ST GHISLAIN LIBRE , stop au parti scandaleux!!!

Écrit par : fantomas | 08/08/2008

et voilà... les cloportes sont de retour...c'est la saison.
Enfin, il n'y en a qu'un qui s'amuse à prendre des pseudos différents.
Pauvres de nous...et dire qu'on doit vivre avec ça!

Écrit par : Gregg | 08/08/2008

Gregg Bonjour,
Que dire face à cela ?
Que je te soutiens , qu'une telle bêtise c'est triste ...
Je suis pour le fait que le FN ait les mêmes droits et libertés que les autres partis , cela m'a déjà valu des altercations ici , mais généralement polies ...

Ici c'est du "bête et méchant" , il y a certaines vérités , mais étant noyées dans tant de sottise , elles perdent tout leur poids .
Je connais ce genre d'énergumènes , de droite ou de gauche , c'est le désordre qu'ils cherchent , je leur sert du dédain et du silence ...
Bonne journée à tous ...

Écrit par : Oiseaux de proie | 08/08/2008

VTFF rapace de malheur , cloporte , reste dans ton nid de poujadiste !

Écrit par : gregg | 08/08/2008

bien énervé le garçon et il y a de quoi mais change un fois cloporte, cloporte... blatte c'est pas mal non plus

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

ou doryphore celui là je l'aime bien doryphore mon grand père me disait qu'on appelait ainsi les Allemands nazis pendant la guerre

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

haaa QUE DE BONS MOTS blattes , cloportes , bientôt rats vos amis du pacte germano-soviétique nommaient le peuple juif de la sorte , c'est un vieux réflex qui prend le dessus chez les rouges , sacré haine !

allez y , je suis a moitié africain et arrière grand mère juive , allez y , crachez votre venin !

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

FOURMI , vers de terre , milles pattes , whaaaaw j'ai un kapitalist yankeee qui m'apprend des choses car avec mes 200 mots k'on parle , j'ai pas facile moi !

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

le dernier message n'est pas de moi mais d'un conard !

doryphore c'était pour oiseaux de malheur bien évidemment

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste
NE ME REPONDEZ PLUS JE VEUX PARLER TOUT SEUL vive le trOskisme_stalinien_leniniste

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

Cher Gregg,
Je me doutais que je ne devais pas réagir au cloporte qui a usurpé mon identité dans les commentaires à ce blog.
Je crois que Serge avait un petit compteur pour les repérer. La modération terminerait le travail.
Mais il te faudrait en laisser un peu car c'est grâce aux commentaires stupides et agressifs que je viens maintenant régulièrement visiter ton blog.
Amitiés.

Écrit par : Armand | 08/08/2008

hihihihi LA RETRAITE... du gras sénéchal !

Arrivé à l'âge de la retraite, il est allé au bureau de la Caisse Régionale d'Assurance Vieillesse pour obtenir la mise en place du versement de sa pension de retraite.

Une employée derrière le guichet lui demande de montrer son permis de conduire pour attester de son identité et pour vérifier son âge...

Il cherche dans ses poches et réalise qu'il a laissé son portefeuille à la maison..

Il lui dis qu'il est désolé mais qu'il va devoir aller le chercher et revenir plus tard...

La femme lui dit : «Ouvrez votre chemise !...».
Il l'ouvre laissant apparaître mon poil gris frisé et un tatoo du chié gué varices .

Elle dit : «Ce poil gris est une preuve suffisante pour moi et elle atteste de votre droit à pension ».

En arrivant tout excité à la maison, il raconte l'incident à sa femme qui lui dit :

Tu aurais dû baisser ton pantalon, tu aurais sûrement obtenu aussi une rente d'invalidité !

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

il faut les repérer , les regrouper , les dénoncer , c'est notre force vive la délation démocrate

Écrit par : Armand | 08/08/2008

putain Gregg fait quelque chose il m'en veut ce con en plus il signe avec mon surnom 13h12.48,13h23.05,13h27.15 c'est pas moi, je sais que tu t'en doutes mais j'aime quand même bien préciser.
par contre 13h00.24 et 13h.06.18 ça c'est moi mais tu le sais aussi.
Mais j'aime bien repréciser pour les gens qui ne nous connaissent pas.
Il fout vraiment la merde ce dégénéré tu sais pas le repérer j'ai une immense envie d'avoir une explication entre quatre zyeux avec cet abruti congénital, putain faut que je casse quelque chose il m'énerve trop ce connard!

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

le commentare de 27 h 78 du mois de smars 2017 (haaa 100 ans de révoluçion) n'est pas de moi cé-un-fasciste-ke-je-veut-éclaté-entre-mes-4-zieux!
bon je vais finir mon cubi de piquette frelatée de chez aldi

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

il y a un quart d'h j'étais à la taverne Le petit Mousse ...à binche mwhaaaaaa pas loin le lascart

Écrit par : woookéééééé | 08/08/2008

donc si il s'énerve , c'est que la blague touche un point sensible ! désolé je ne savais pas , je suis sincerement désolé .

clique sur le lien
http://imagesforum.doctissimo.fr/mesimages/4006041/sexe%20masculin%20anneau.jpg

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

pour info Titre du document / Document title
Alcoolisme, troubles de l'érection, sevrage = Alcoholism,impotence,weaning
Auteur(s) / Author(s)
ROBERU , GRAS SENECHAL ;
Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)
Cent. hosp.psychiatrique karen ch.. , FRANCE
Résumé / Abstract
Si de nombreux travaux de recherche existent concernant l'alcoolisme, la personnalité du malade alcoolo-dépendant et les conséquences organiques d'une alcoolisation chronique, peu de publications s'intéressent à la vie sexuelle de ces hommes qui sont en plus atteint de communisme et à ce que vient révéler le sevrage: une pathologie sexuelle. Notre propos vise à mettre en évidence les conséquences organiques de l'alcool multiplié par le facteur de gauche sur la fonction érectile et sur l'éjaculation qui se fait sous forme de mousse pils , ce en quoi le sevrage ne coincide malheureusement pas avec la disparition des troubles de la sexualité,ni à la récupération des nneurone , le communisme détruisant tout cela et à proposer un modèle de protocole diagnostique selon deux axes: médical et psychologique, débouchant sur une prise en charge sexologique globale.
Ils finissent souvent fonctionnaires

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

Cher Gregg,
L'usurpateur de mon identité a encore frappé chez toi à 13:59:05 (c'est indiqué sur le commentaire).
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/08/2008

bon connard ta stupidité me débecte si tu sais qui je suis, où je travaille viens me voir on va bien rigoler visitor

Écrit par : Grand Sénéchal | 08/08/2008

hinhinhin 14:35:48 pâ mowa

Écrit par : Armand | 08/08/2008

gras sénéchal le steven seagal en bleu de travail tu parles à visitor ou à connard ?
c'est toi qui me cherche , c'est toi qui parle de violence , on vous reconnais bien là , méthode primaire !
je suis venu , j'ai posté des textes qui vous contredisaient , vous vous êtes moqués , vous avez joués avec les insultes directes ou indirectes , puis je me suis mis à votre niveau et là vous comprenez , et en tant que bon f...de gauche vous voulez en venir aux mains looooool !

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

sacré sénéchal grrrr wouf wouf !
je suis un peu plus évolué moi , je ne verse pas dans la violence !

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

apprenons la politique
LES SYSTEMES POLITIQUES:

FÉODALISME

Vous avez deux vaches. Votre seigneur prend un peu de lait.


CAPITALISME

Vous avez deux vaches, vous en vendez une et vous en achetez deux autres avec le produit de la vente.


SOCIALISME PUR ET DUR

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend et les met dans une étable avec les vaches d'autres éleveurs .

Vous devez entretenir toutes les vaches. Le gouvernement vous impose de payer des taxes pour jeter un quota de lait et impose un prix élevé , si vous voulez garder votre place de parvenu , il faut arroser les caisses noires .


SOCIALISME BUREAUCRATIQUE

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend et les met dans une étable avec les vaches d'autres éleveurs. Les vaches sont entretenues par des ex-éleveurs de volailles. Vous, vous devez vous occuper des volailles qui ont été prises aux éleveurs de volailles.




SOCIALISME A LA FRANCAISE

Vous avez deux vaches, le gouvernement subventionne l'achat de la troisième, mais vous devez vendre les deux premières pour payer vos impôts.


FASCISME ORDINAIRE

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend, vous loue pour prendre soin d'elles, et vous vend le lait.


FASCISME A LA FRANCAISE

Vous avez deux vaches, le gouvernement les réquisitionne et vous autorise à lui acheter un peu de lait écrémé.


COMMUNISME PUR ET DUR

Vous avez deux vaches. Votre voisin vous aide à les entretenir, et vous frappe entre 4zieux!


COMMUNISME SOVIÉTIQUE

Vous avez deux vaches. Vous devez les entretenir, mais le gouvernement prend le lait.


COMMUNISME que certains revendiquent

Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend et vous fusille.


DICTATURE roudge

Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend et vous incorpore dans l'armée nationale.


DÉMOCRATIE PURE ET DURE

Vous avez deux vaches. Vos voisins décident de qui prend le lait.


DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE

Vous avez deux vaches. Vos voisins élisent quelqu'un pour choisir qui prendra le lait.


BUREAUCRATIE (EUROPÉANISME)

Vous avez deux vaches. D'abord le gouvernement vous dit avec quoi vous devez les nourrir et comment vous devez les traire. Puis il vous paie pour ne pas les traire. Puis il vous prend les deux vaches, en tue une, traie l'autre et jette le lait dans le caniveau. Puis il vous demande de remplir des formulaires pour comptabiliser les vaches manquantes.


ÉCONOMIE DIRIGÉE par le ps

Vous avez deux vaches, le ministre vous les prend, en abat une, embauche deux fonctionnaires pour traire la seconde, puis jette le lait.


ANARCHIE PURE ET DURE

Vous avez deux vaches. Ou bien vous vendez le lait à un tout petit prix, ou bien vos voisins essaient de prendre les vaches et de vous tuer.


ANARCHO-CAPITALISME

Vous avez deux vaches. Vous en vendez une et achetez un taureau.


SURRÉALISME

Vous avez deux girafes. Le gouvernement vous oblige à prendre des cours d'harmonica.


OLYMPISME

Vous avez deux vaches, une américaine et une chinoise. Avant la compétition, on vous montre à la télé un reportage de 15 minutes qui retrace comment la vache américaine a surmonté les affres d'une jeunesse passée dans les ghettos noirs et blancs, avec des parents divorcés etc...

Puis on vous montre pendant 10 secondes la vache chinoise battue chaque jour par un fermier tyrannique et ayant vu ses parents abattus, dépecés et découpés devant ses yeux.

La vache américaine gagne l'épreuve, triomphant malgré une sévère foulure de la mamelle, et gagne plusieurs millions de dollars grâce à un contrat passé avec un vendeur de soja et a de belles nike aux pieds!

Écrit par : prof | 08/08/2008

Cher Gregg,
Attention: usurpateur d'identité à 14:42:23
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/08/2008

Cher Gregg,
Attention: usurpateur d'identité à 15:31:55
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/08/2008

Cher Gregg,
Attention: usurpateur d'identité à 15:39:05
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/08/2008

Cher Gregg,
Attention: usurpateur d'identité à 15:49:23
Amitiés

Écrit par : Armand | 08/08/2008

ET HOP A MOI LE 50'me !
yeeepeeekay

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

Désolé Gregg ! Quelqu'un a utilisé mon pseudo: je découvre à l'instant... Ici, c'est bien ton collègue des CDS qui te parle. Finalement, c'est la parfaite illustration de la bassesse de nos adversaires ..

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

et pour les adversaires ... Je vous dévoile mon nom quand vous voulez pour un forum en bonne et dûe règle... si vous osez !

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

et, à propos, Gregg... Dans ton village ou dans le mien: un (ou deux, hein !) pot(s), ce sera toujours avec plaisir !

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

Hé, visitor (sans majuscule) Je parle bien d'une discussion ... en direct ... face-à-face.
Tu vois: pas de violence.
Pas de préjugés, non plus.
Viens déblatérer tes théorèmes en direct ...

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008

Je ne met pas de majuscule ...
toi tu te la pète alors ...

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

alors moi cds (minuscule pour minus ) j'adore m'enduire de miel et de plumes pour faire le gille du pauvre !

Écrit par : CDS | 08/08/2008

même benjamin castaldi était red-skin c'est dire mwahhaaaaaa

Écrit par : CDS | 08/08/2008

cds =communiste de salon haaaaaaa

Écrit par : cédéès | 08/08/2008

connnnard Mais nô , c'est Comité Des Saouleyes
Avec Gregg on est kamarade en chef car 3.5 g d'alcool dans le sang (rouge) !

Écrit par : Roûdje Leû | 08/08/2008


un de vous à dit:
« Il est pas jaunâtre mon slip... Il est plaqué or ! »
et or noir derrière!
c'est lequel d'entre vous sur le lien?

Écrit par : visitor 2 blog | 08/08/2008

Gregg. Si tu as des commentaires dégeulasses à vomir, tu sauras que cela ne vient pas de moi.
Je n'ai pas de conseils à te donner pour ton blog, mais moi je placerais un "modérateur".
Parce que celui-là, il ne travaille pas, il est "coller" devant son écran comme une grosse merde et il s'y complait (le con), il ne doit vraiment pas avoir grand chose à faire de sa vie (je me demande même si son écran n'est pas sali par ce qu'il crache sur les autres).
En tout cas amitiés de ma part.
A +.

Écrit par : Alain | 08/08/2008

bingooooo ! une fois de plus, mon pseudo a été utilisé...
je réitère mon appel, visitor (sans majuscule): quand tu veux pour un forum.
Oseras-tu, plutôt que vomir ton fiel incognito ?
Viens, seulement ...

Écrit par : Roûdje Leû | 09/08/2008

et, de surcroît...visitor (je ne sais pas quoi ...) ta prose aurait bien plus de relief si elle était éructée (tiens ... tu connais ce mot sans faire appel à Wikipedia ?) avec un réel fondement. Mais, hélas, les mots "base" et "réflexion" semblent avoir été bannis volontairement de ton vocabulaire - faussement - enrichi ... faut pas demander ... Je te plains, mon gars ... Fait triste chez toi ...

Écrit par : Roûdje Leû | 09/08/2008

oh...... moi qui passait pour cliquer sur un lien et bien me voilà abasourdie par autant de méchancetés, tout cela simplement parce que tu es de gauche, alors la....
Perso je n'aurais même pas commencé à répondre, un commentaire dégueu en entraine un autre....
Tout comme Alain je suis avec toi. A bientôt

Écrit par : Jaly | 09/08/2008

Bon! j'ai passé mon temps à tout lire, et j'avais du retard!
Les gars, ne vous inquiétez pas je repère tout de suite quand ce trou du fion utilise vos pseudos pour débiter ces insanités...no stress!
C'est pas la première fois que ce genre de décérébré vient foutre le brol sur mon blog, et je sais qu'il finira par se lasser...
Mettez vous bien dans la tête qu'il vous insulte et il vous abaisse tout simplement parce qu'il ne sait rien faire d'autre. L'insulter en retour lui donne de l'importance, il bande quand il voit qu'on fait attention à lui...alors svp ne le faites pas jouir et ignorez-le.
Je l'ai déjà dit mais son anonymat lui sert de bouclier, c'est un lâche, une fiotte, une larve molle...on voudrait le rencontrer mais il croit que c'est pour se battre...alors que nous ne sommes pas du tout comme ça...mais il a peur, c'est un lâche de la pire espèce qui soit...il donne des leçons et n'a rien dans le pantalon...une pauvre larve anonyme, laissons-le dans son coin...il ne vaut même pas le brin que j'ai chié ce matin!

MAIS réjouissons-nous tout de même: les prostituées peuvent elles aussi avoir des enfants! visitor, bisous à ta môman de notre part à tous!

Écrit par : Gregg | 09/08/2008

@ tous Bonjour,
J'imagine que le commentaire :

"08-08-2008, 12:34:51
VTFF
rapace de malheur , cloporte , reste dans ton nid de poujadiste !


http://le-drapeau-rouge.skynetblogs.be/
gregg
"

N'est pas de toi , sinon pourquoi me parler comme cela?

Grand Sénéchal , idem , je vous demande aussi si vos commentaires après mon intervention , sont bien de votre plume .

Je réédite ma pensée , c'est du trolling , la meilleure réponse c'est le dédain , le silence du mépris ...
Bon week* à tous

Écrit par : Oiseaux de proie | 09/08/2008

ERREUR Je vois que vous accusez à nouveau sans preuve.
Il y a bien longtemps que je n'ai plus mis un commentaire sur votre blog. Je croyais sincèrement que vous aviez compris lorsuqe je vous disais que je SIGNAIT TOUJOURS MON NOM EN BAS DES COMMENTAIRES QUE JE METS quelque soit le blog. Si vous faites l'objet de nouvelles attaques, soyez assuré qu'elle ne vienne pas de moi.
D'ailleurs, votre petit compteur devrait vous le démontrer. Bien que je ne suis pas SEUL à Saint Ghislain.

QUEVY FRONT NATIONAL

Écrit par : QUEVY FRONT NATIONAL | 09/08/2008

soyons clairs ... Comme l'a dit Gregg: un petit comique s'amuse à usurper les pseudos des habitués. Pas d'inquiétude, c'est une technique aussi mièvre que le(s) personnage(s) qui l'emploie(nt) ... Laissons donc les imbéciles patauger dans leur fange et offrons-leur la plus belle des réponses: le silence ...

Écrit par : Roûdje Leû | 09/08/2008

@ oiseaux de proie de toute évidence ce n'est pas de moi.
je commence même à douter de certains propos signés du dénonciateur...
on en reparlera si tu le veux bien.
en attendant bon vikène à tertous...

Écrit par : Gregg | 09/08/2008

hahaha désolé les loulouttes , MOI je bosse , faut bien financer vos allocations diverses !
Bon gregg arrête de te prendre le choux JE vous ai enterré d' emblée , VOUS n'avez pas su répondre , et vous avez été moqueur , grossier , puis violent envers moi en premier ... normal pour des primaires !
j'attends ton prochain torchon d'article avec impatience !
Vous avez tellement de haine les petits ! on croirait des néo-... stalinien looool !

Écrit par : je vous le botte | 10/08/2008

pan et un point de plus AFP 11/10/2007 : "L'idée du premier "Dictionnaire du communisme", à paraître lundi chez Larousse, est née d'un constat : "L'ignorance absolue des jeunes générations de ce qu'a été le communisme au XXe siècle", souligne l'historien Stéphane Courtois dans un entretien à l'AFP.
En 640 pages et plus de 150 entrées, 20 historiens et politologues dressent un tableau du phénomène, des origines au "post-communisme" actuel, et font le point sur le communisme dans le monde, 90 ans après la Révolution russe d'Octobre 1917. De A, comme Adhésion, à Z, comme Zhou Enlai.

Il s'agit d'un ouvrage général d'"initiation", sous la direction de Stéphane Courtois, directeur de recherche au CNRS, loin du très controversé "Livre noir du communisme", du même auteur, qui faisait en 1997 le bilan de la répression.
Entre-temps, "la révolution documentaire", c'est-à-dire l'ouverture des archives de nombreux ex-régimes communistes, notamment en Europe de l'Est, a modifié radicalement l'approche historique du communisme. "La discussion qu'on avait avant n'a plus lieu. Aujourd'hui, tout le monde est obligé de reconnaître que c'étaient des régimes violemment répressifs, non par accident, mais parce que c'était dans leur nature même", note Stéphane Courtois.
Le "Dictionnaire" privilégie donc l'information, les faits indiscutables, corroborés par les archives, au détriment des débats historiques.
Les auteurs partent de "l'idée" communiste de mise en commun des biens, qu'ils font remonter à Platon et aux Pères de l'Eglise. Une première partie distingue "les temps forts", de la Révolution française de 1789 à l'implosion de l'URSS en 1991, avant le dictionnaire proprement dit, dont certains articles sont des mini-dossiers sur l'économie ou l'organisation des partis.

"Tous les auteurs interprètent le communisme en termes de totalitarisme, et sont d'accord sur le fait qu'il y a, selon les époques, des périodes de haute ou de basse intensité de ce totalitarisme", explique Stéphane Courtois.

Après la réunification de l'Allemagne, l'ouverture des archives de la RDA a permis de montrer que c'était "un pays où le quadrillage policier était l'un des plus importants du bloc communiste", "il y avait effectivement peu d'homicides, mais parce que la population était complètement quadrillée, anesthésiée", note Stéphane Courtois.
"Nous sommes à la fin d'un cycle historique. Le communisme léniniste est mort, mais nous ne sommes pas sortis du post-communisme qui s'étalera au moins sur deux générations. Sur le plan de l'Histoire, c'est le far-west des historiens", conclut-il l'oeil gourmand. "

Écrit par : visitor2 blog | 10/08/2008

l extreme gauche n est jamais violente hahaha hein gras senechiale [Un article du Figaro]


L'extrême gauche radicale tentée par la violence


Les autorités s'inquiètent de la résurgence de groupes extrémistes auxquels elles attribuent la série d'actions criminelles de ces dernières semaines.

De source policière, un millier de militants français de la gauche radicale, dont une centaine de « casseurs », ont fait le voyage en Allemagne pour y prendre part aux protestations contre le G8. À Paris, les services de renseignement s'intéressent aux agissements de cette mouvance.

« CETTE POIGNÉE d'ultras nous rappellent de mauvais souvenirs : dans les années 1970, les « autonomes » ont commencé par des actions similaires et cela s'est terminé par des bombes et des assassinats. » Selon ce policier, la surveillance des groupes violents d'extrême gauche est redevenue une « priorité opérationnelle » pour les renseignements généraux alors que la police judiciaire est saisie de plusieurs dossiers liés à cette mouvance.

Une mouvance particulièrement active ces dernières semaines. Qualifiés « d'anarcho-autonomes » par les services de police, ces militants sont plusieurs centaines en France dont une cinquantaine en Ile-de-France où ils occupent une demi-douzaine de squats « politiques ». S'y ajoute plus d'un millier de sympathisants actifs dont 150 à 200 à Paris. Leurs lieux d'implantation (Toulouse, Rennes, Nantes, universités parisiennes de Nanterre, de Tolbiac ou de Saint-Denis...) correspondent souvent à des bastions du mouvement anti-CPE au cours duquel ils ont commencé à faire parler d'eux. Ils ont ensuite redoublé d'efforts à l'occasion de la présidentielle. En faisant dégénérer des manifestations comme ce fut le cas les 6 et 16 mai dernier. La dernière tentative en ce sens remonte à samedi dernier. C'était à Paris entre la place Blanche et le cimetière du Père Lachaise. Changeant de stratégie, ces partisans de l'action directe ont tout d'abord privilégié l'attaque de locaux de partis politiques toutes tendances confondues. En région parisienne, 35 permanences ont été prises pour cible : 21 pour l'UMP, 8 pour le PS, 3 pour les Verts et 2 pour le Parti communiste.

Chapeautés par des mentors

Seconde méthode, clairement calquée sur les violences urbaines : l'incendie volontaire. La section antiterroriste de la brigade criminelle est ainsi saisie de près de cent incendies de ce type en avril et en mai auquel il faut ajouter une tentative d'incendie de véhicules devant le commissariat de police du XVIIIe arrondissement. Des suspects ont été interpellés dans certaines affaires : la plupart sont jeunes (une vingtaine d'années) et sont chapeautés par des mentors plus âgés. Tous sont connus comme des partisans de la violence et certains ont déjà été repérés dans les récents incidents de la gare du Nord ou dans l'occupation de locaux universitaires au cours du mouvement anti-CPE.

La sous-direction antiterroriste de la police judiciaire enquête quant à elle sur l'attaque d'un centre des impôts à Toulouse et sur deux tentatives d'attentat, avec des engins incendiaires du même type, contre un pylône EDF dans les Bouches-du-Rhône et un relais TDF à Lyon. À cette violence, répond la radicalisation du discours dans les tracts et sur les blogs « amis » où l'on trouve des formules comme « on l'a pas souhaité mais c'est la guerre. Le feu ne se propagera pas tout seul » ou des hommages aux « rebelles enfermés » comme Georges Ibrahim Abdallah, condamné pour les attentats de 1986 ou les militants d'Action directe. Sont aussi évoquées « les caisses cramées » et « les violences dans les quartiers populaires » dans une tentative de séduire les banlieues. « Pour le moment sans succès », précise un policier, « on a simplement observé qu'au cours de la manifestation du 16 mai, une poignée de jeunes de cité avaient pour la première fois rejoint les militants radicaux ».

Écrit par : visitor2 blog | 10/08/2008

Oiseaux de proie comme vous vous en doutez je n'ai absolument rien écrit à votre encontre en commentaire.
Le commentaire disant que doryphore vous était adressé n'est pas de moi mais du débile profond qui s'amuse à foutre le bordel ici.
bonne journée.

Écrit par : Grand Sénéchal | 10/08/2008

@visitor 2mes2 hahaha! t'es vraiment un rigolo t'sais toi!
comment vas tu nous faire croire que tu bosses? tu ne sais même pas ce que ça veut dire "travailler"!
si tu étais droit dans tes bottes tu ne te cacherais pas derrière des pseudos pour étaler ta haine comme tu le fais!
tu n'as jamais pu répondre à nos commentaires alors tu passes ton temps à foutre la merde, tu n'as botté le culd e personne ici et encore moins enterré qui que se soit...tu prends tes fantasmes pour des réalités, mon vieux!
c'est vraiment stupide ce que tu fais...tu ne sais vraiment faire que ça pour défendre ton point de vue? mais c'est minable ça! franchement t'as pas honte?
continue comme ça et je devrai utiliser un modérateur pour filtrer tes vomissures. et ne crois pas que ça me dérange de le faire, car je ne supprimerai que TES propos orduriers.
Pour rappel, je suis POUR la liberté d'expression et CONTRE les cordons sanitaires, alors je ne vois pas ce que tu gagnes en venant me faire chier...
T'es qu'un pauvre mec frustré...je ne voudrais pas être à ta place.

Écrit par : Gregg | 10/08/2008

Les commentaires sont fermés.