18/07/2008

ATTENDS J'ENLEVE LA SONDE...

sondage premier

Plusieurs journaux, principalement néerlandophones, ont organisés des sondages en ligne abordant la démission du Premier ministre. 7sur7 leur a emboîté le pas mercredi.

Succession
La question du successeur d'Yves Leterme revient dans les sondages du nord et du sud du pays. D'après le sondage du quotidien francophone Le Soir, les internautes plébiscitent le retour de Guy Verhofstadt (32,8%), alors qu'Yves Leterme est encore l'homme de la situation pour 28,2% des répondants. Seuls 9,9% des lecteurs pensent que Didier Reynders pourrait reprendre la charge de ce dernier.

D'après le sondage du quotidien flamand Het Belang van Limburg, 43% des internautes pensent qu'Yves Leterme peut rester Premier ministre. Selon 36% des répondants sur le site du journal flamand De Standaard, Guy Verhofstadt est le mieux placé pour diriger le gouvernement. Il est suivi par Yves Leterme (25%), Didier Reynders (20%) et Kris Peeters (18%).

Ce mercredi soir, à 22 heures, vous étiez plus de 3.600 internautes à avoir exprimé votre préférence sur la question de la succession au poste de Premier ministre dans le sondage proposé en page d'accueil de notre site 7sur7.be tout au long de la journée. Selon 44% d'entre vous (soit près de 1.600 votes), Guy Verhofstadt devrait reprendre les rênes. Le libéral Didier Reynders (716 votes) et le socialiste Elio Di Rupo (468 votes) dépassent aussi de loin Yves Leterme (191 votes) dans les choix de nos lecteurs.

Elections?
Les sondages abordent également la question de la tenue d'élections anticipées. Pour 20,3% des internautes du Soir, la situation actuelle implique un retour aux urnes. Même son de cloche pour 60% des répondants sur le site de la Gazet Van Antwerpen et pour 45% sur le site du journal flamand Het Laatste Nieuws, premier quotidien du pays.

Responsabilité
Les sondages au nord du pays posent également la question de la responsabilité de la crise. La faute est souvent rejetée sur les Francophones: 78% sur le site de la Gazet van Antwerpen, et 75,6% sur le site du Belang van Limburg. Pour les internautes du Standaard, la paternité de la crise revient à Joëlle Milquet (33,39 %), Didier Reynders (31,76 %), Yves Leterme (13,79 %), Bart De Wever (13,69 %) ou à quelqu'un d'autre (7,36%).

Indépendance
La VRT et De Standaard ont posé la question de l'opportunité de la démission d'Yves Leterme. Une écrasante majorité (91%) ont indiqué sur le site de la VRT et du Standaard qu'il a pris la bonne décision. Enfin, 61% des répondants sur Gazet Van Antwerpen et 57% des internautes du Belang Van Limburg penchent pour l'indépendance de la Flandre.

(belga/7sur7)

10:57 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Pour se faire une bonne idée du bordel qui mine la politique belge, je conseille à tout le monde de se procurer la BD parodique "Il était une fois dans l'oued - OPA sur la Belgique", par Lambrexhe/Attanazio, publiée en 84 chez Michel Deligne.

Je ne vais pas raconter l'histoire, ce n'est pas le meilleur Attanazio côté dessin, mais c'est délectable sous certains aspects (pas tous), notamment lorsqu'on reconnaît Maertens, à Poupehan (à l'époque), qui dit à peu près (de mémoire) : "Pas de souci, les gars, on est dans la panade, c'est vrai; le gouvernement va tomber, mais après les élections, on prend les mêmes et on recommence; chacun va retrouver ses billes - ou des billes équivalentes et on continue comme avant. Ah oui, j'oubliais : sur les entrefaites, vos rémunérations auront bien entendu été augmentées de 10%".

Il n'y a rien à fait, entendre tous ces soi-disants leaders d'opinion, politiciens de haut vol et autres élus du peuple (ou se prétextant tel) qui nous abreuvent de leurs conneries et de leurs tirages dans les pattes depuis 14 mois maintenant, je ne peux m'empêcher de penser que pendant ce temps, chaque 28/29/30/31 du mois, leur chèque tombe sur leur compte en banque.

Manque de résultats ? Pas grave !
Pays en panne ? Pas grave !
C'est pas moi c'est l'autre ? Pas grave !
Du moment qu'on continue à me payer...

Dans une entreprise, je voudrais bien voir que les employés/ouvriers s'étripent sans être appelés à répondre de leur attitude - avec sanctions à la clé s'ils sont repris à jouer aux gosses et si les résultats ne retrouvent pas rapidement le niveau escompté.

Le problème ici, c'est que ce sont les membres de la direction qui s'étripent, et que le président d'honneur n'a de royal privilège que celui de claquer dans les mains pour dire "allons, allons, la récré est terminée", sans aucune possibilité de sanction.

Quoique... après tout, il est encore le chef des armées... et si on faisait donner le canon, juste pour réveiller les consciences ?

Écrit par : Pacotille | 18/07/2008

"ou se prétextant telS"

Écrit par : Pacotille | 18/07/2008

Séparatistes... Quand on cite dans les médias non pas des sondages, mais des sondages "scientifique" (entendu c'est réel), on nous donnent 10% de flamands réellement séparatiste, quand au wallon, ils sont plus que majoritairement unitaire.
Pourtant quand je vois les interventions sur les sites ou certains blogs, je ne peut m'empêcher de penser que le nombres de séparatistes des deux côtés augmentent à la vitesse grand V.
En cause plus le ras-le-bol de la politique actuelle, c'est comme une sorte de sanction les belges ne veulent plus entendrent (du moins pour un moment) de communautaire, mais bien de ce qui les préoccupent au plus point, pouvoir d'achat et tout le reste.
C'est dommage, triste et pourtant cela existe.

Écrit par : Alain | 18/07/2008

ouais c'est vrai... et tout ça commence à me brouter sérieux...
les flamands ne sont pas plus cons que nous, les politiciens bien!
qu'ils aillent tous se faire foutre à la fin!
meeeeerde!

Écrit par : Gregg | 18/07/2008

Encore une fois dans le mille. La transmission de pensée tu y crois toi, encore une fois tu as raison.
Il faut dire que nos amis les flamands sont très très mal informés (comme je dit toujours informé pas déformé).
Je suis de la région de Bassenge, près de Liège donc de Tongeren (Tongres), et je travaille en flandre, Ils sont tous très étonnés quand je leur parle des flamands installés chez nous (et nombreux), des prix des habitations, de l'accessibilité au logements sociaux (sans obligation de parler la langue), bien sùr dans ce cas précis, je leur conseille d'aller avec un copain qui lui est bilingue (normal pour l'inscription), évidement ils ne sont pas prioritaire et doivent attendre.
Les commerces qui ouvrent et qui sont tenus par des flamands (déjà quelqu'uns dans la vallée), que cela ne nous pose aucun problème.
Je pense qu'avec les francophones travaillant chez eux, ils apprennent plus de choses qu'en lisant leurs journaux.
Par contre les politiques (tous s'en exceptions, en tout cas ceux qui se disent traditionnel et qui sont chacun à leurs tours au pouvoir) sont vraiment sur une autre orbitre, ils planent réellement au dessus de la mèlée.
Comment peut-on prendre en "otage" des millions de personnes uniquement pour des décisions institutionnels, tout le monde c'est déjà que la NV-A bloquera le processus et que le FDF exercera une fois de plus la pression.
Bien sùr qu'il faut une réforme, faut'il pour la cause remettre tout le système belge en cause (je ne crois pas).
Comme je dit toujours, je les ai écouté et tous sans exceptions ont déclarés qu'ils fallait une grande réforme et que tout ce qui devait être refédéraliser le serait, mais jamais ils ne parle de ça, c'est toujours pour "détricoter" un peu plus.
Si jamais ils arrivent à un confadéralisme pur et dur (deux états dans un pays Belgique) où serait notre intérèts (et là c'est l'esprit frondeur et aussi orgueilleux de Liège qui parle).
S'ils veulent vraiment le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière, devront nous leurs donner (là je butte et ai besoin de ton sentiment).

Écrit par : Alain | 19/07/2008

Bien sùr... fallait lire CONFEDERALISME, vais toujours trop vite sacrénom.

Écrit par : Alain | 19/07/2008

Les commentaires sont fermés.