31/05/2008

APPEL GENERAL

poinghaymarket



BATTONS-NOUS POUR NOS DROITS

ET POUR LE POUVOIR D'ACHAT!

ENSEMBLE, AGISSONS!

NON AU CAPITALISME ASSASSIN!

11:52 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

30/05/2008

UNISSONS-NOUS!

A l’initiative de la FGTB, les organisations syndicales appellent à une semaine d’action la semaine du 9 au 12 juin.


lutte

Nous nous en félicitons, d’autant plus que parallèlement aux indispensables revendications sur le pouvoir d’achat, figure l’exigence du maintien et du renforcement de la solidarité, et de manière plus précise la revendication du

maintien du caractère fédéral de la sécurité sociale, du droit du travail et des conventions

collectives

Pour sa part, dans une déclaration du 9 avril, le Comité pour l’unité-Eenheidscomité avait relevé les positions de nombreuses instances de la FGTB, dont celle d’Erwin De Deyn et Myriam Delmée, respectivement Président et Vice-présidente du SETCa fédéral, qui affirmaient, à propos du deuxième paquet de réforme de l’Etat (Syndicats, 7 mars 2008) :

«Celui-ci devrait être modalisé avant les vacances parlementaires d’été. Les aspects concernés sont déjà balisés. La régionalisation de la politique au niveau du marché du travail, de la santé et de la famille sera abordée à la table de négociations. Et la régionalisation fera rapidement place à une privatisation. Ici aussi, l’on jette de la poudre aux yeux de la population en affirmant que la solidarité interpersonnelle ne sera pas remise en question.  Les défenseurs du maintien du caractère fédéral de la sécurité sociale devront s’accrocher pour aller à l’encontre des mesures qui seront prévues. La FGTB doit prendre l’initiative en la matière.»

Dans cette logique, le Comité pour l’unité-Eenheidscomite concluait dans sa déclaration du 9 avril : «Sensibiliser sur la gravité des enjeux, mobiliser dès maintenant afin de préparer une grande manifestation nationale pour le tout début du mois de juin ? N’est-ce pas  une absolue nécessité face aux dangers qui menacent ? »

·        Vu l’extrême gravité des menaces qui pèsent sur nos conquêtes sociales fédérales,

·        Vu la crise politique qui dure depuis bientôt un an et donne à notre avenir de travailleurs de tout le pays un caractère totalement imprévisible et dangereux,

·        Dans la continuité de la grande manifestation du 15 décembre 2007 qui a affirmé l’unité des travailleurs de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles, et dont l’impact politique a été considérable.

·        N’est-il pas nécessaire que le dernier jour d’action du 12 juin (commun à Bruxelles, au Brabant flamand et au Brabant wallon) où sera organisée une manifestation à Bruxelles, devienne le lieu de concentration de tous les manifestants qui seront descendus dans la rue dans toutes les provinces durant cette semaine d’action ?

Ne faut-il pas mettre cette proposition en discussion à tous les niveaux ?

Pour sa part, le Comité pour l’unité-Eenheidscomite appelle à la plus large mobilisation pour la réussite de cette semaine d’action et pour que les revendications de défense de la solidarité fédérale y soient massivement présentes.

09:53 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/05/2008

MANIF LE 10 JUIN

logojpegcgspadmi logo

 

RABOTER NOS SALAIRES?

PAS QUESTION!

les prix flambent, les fins de mois sont de plus en plus difficiles...

NOTRE POUVOIR D'ACHAT, C'EST NOTRE SALAIRE!

euro_15

REAGISSONS VITE!

Exigeons:

- la diminution et le contrôle des prix de l'énergie.

- la prise en charge totale des frais de déplacement domicile-lieu de travail.

- la garantie par le gouvernement de l'augmentation des allocations sociales et de la liaison au bien-être.

- la défense des Services Publics (en qualité, en moyens, en quantité).

le maintien absolu de l'indexation automatique des salaires.

TOUS ENSEMBLE, BATTONS-NOUS POUR NOTRE NIVEAU DE VIE!

il y a eu des mesures pour les revenus les plus élevés, trop de cadeaux aux entreprises sans AUCUNE conséquence pour l'emploi!

APPEL A UNE MANIFESTATION

LE MARDI 10 JUIN A MONS

(RDV bientôt fixé)

14:40 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

27/05/2008

L'EMPEREUR SE LIVRE...

 di rupo veugla

"LE SOIR" a interviewé l'Empereur Di Rupo à propos de SES dernières décisions et réactions.

Pour vous, en intégrale et sans filet:

Par un samedi à midi baigné d'un soleil doux, au cœur de sa ville, Mons, à l'une de ses tables préférées, italienne, à deux pas de la Grand-Place, Elio Di Rupo n'est pas moins tendu, agacé de la tournure des événements au fédéral, et « furieux », dit-il, de voir « comment on attaque le PS »…

Le super-conseil des ministres de vendredi n'a pas débouché sur des grandes décisions socio-économiques. Que fait le PS dans ce gouvernement ?

Un : ce n'est pas nous qui avons voulu y aller, on nous a appelés. Deux : on – Verhofstadt – nous a appelés après six mois de chaos. En novembre 2007, le pays était dans l'angoisse. Trois : à l'exécutif, on peut faire avancer les choses plus rapidement qu'à partir du Parlement, même si, là, le verbe est plus fort. Enfin, ce gouvernement n'a pas pour unique mission de s'occuper de réformes institutionnelles, mais de réformes sociales. C'est notre exigence.

Le 15 juillet, date à laquelle est attendue la nouvelle « déclaration » gouvernementale d'Yves Leterme, c'est une deadline ?

Un moment extrêmement important. Nous voulons des perspectives concrètes.

L'idée s'est répandue que le PS « s'accroche » au pouvoir

C'est vous qui le dites ! Il faut arrêter d'attaquer le PS d'une manière injustifiée. Donnez-moi un exemple ! Qu'est-ce que ça veut dire ? On nous a appelés. Nos ministres travaillent. En quoi s'accrocherait-on ?

Appelés, n'étiez-vous pas en mesure d'imposer plus vite les réformes sociales ?

Nous sommes un des cinq partis de la majorité, et dans l'accord de gouvernement, nous avons inscrit ce que nous avons cru devoir inscrire.

Votre choix de la participation ne fut donc pas une erreur ? Pas de regret ?

Non. Je suis toujours assez estomaqué. Pourquoi ne posez-vous pas la même question aux libéraux ? Au CDH ?

Eux sont sortis des législatives avec une image de gagnants....

L'image, c'est celle qu'ils ont voulu se donner et que vous leur donnez. Si le gouvernement devient une affaire virtuelle, écrivez-le.

Mais il y a l'image d'un gouvernement au centre droit, avec un PS en particip-opposition

… On n'en est que plus indispensables ! Cette manière de nous harceler sans cesse est insupportable. Alors qu'on fait l'effort de gouverner dans des conditions difficiles, et qu'on n'est pas dans le confort de l'opposition, je sens comme un acharnement.

Pourquoi ?

L'air du temps.

Des critiques viennent de vos propres rangs, de la FGTB, où se loge un électorat de gauche, qui pourrait vous être favorable…

On ne retient qu'une phrase du discours d'Anne Demelenne (secrétaire générale de la FGTB, NDLR) au 1er Mai, parce que cela arrange ceux qui veulent être dans le camp des détracteurs du PS. Alors que ce qu'elle a dit globalement n'a rien à voir avec notre parti. Du reste, que la FGTB porte des jugements critiques sur le PS, cela ne me heurte pas.

Donc vous ne considérez pas que la FGTB vous dit en gros : « Sortez de ce gouvernement. »

Je ne l'ai pas entendu. D'ailleurs, que la FGTB le souhaite ou pas, elle serait encore en droit de souhaiter ce qu'elle veut. Mais ce n'est pas elle qui fait la loi au PS et ce n'est pas le PS qui fait la loi à la FGTB ; fort heureusement.

Leurs critiques sont injustifiées ?

Mais lesquelles ? Sur des points du passé, comme le pacte des générations, la FGTB garde des inquiétudes. On en a discuté.

Ils visent aussi l'activation des chômeurs de plus de 50 ans, l'introduction prévue de l'épargne-temps.

Ces critiques, on les a entendues, et on a répondu. La plupart des problèmes difficiles, nous les mettons à l'étude à la concertation sociale patrons-syndicats.

Quelles mesures sociales voulez-vous pour le 15 juillet ?

Nous travaillons sur la tarification de l'énergie, pour les personnes en difficulté ; je vois aussi la simplification des plans d'embauche, la hausse des salaires (via les prestations sociales comme par le biais fiscal), y compris du salaire minimum, ou encore le treizième mois pour les allocations familiales. Voilà quelques exemples. Il faut un début d'exécution, des mesures concrètes.

Sinon ?

Cela posera un problème.

C'est quoi « un problème » ?

Il faudrait discuter avec les partenaires. Et à l'intérieur du PS.

De votre participation ?

Du rôle de ce gouvernement…

… Vous n'êtes pas prêt à mettre votre participation en jeu ?

Si ! On pourrait aller jusqu'à mettre en cause notre participation. En congrès du parti.

En tout cas, pour l'institutionnel, c'est mal parti au fédéral. BHV…

On peut répondre à la Cour constitutionnelle par d'autres mécanismes que le splitsing. Et si les partis flamands maintiennent leur exigence, de toute façon, la scission ne pourra pas être pure et simple. Les francophones ont des raisons de géostratégie.

« Géostratégie », carrément…

Oui. Voici mon raisonnement… Les francophones autour de Bruxelles ont trois types de droits liés aux personnes : un droit électoral, leur permettant de voter pour des personnalités bruxelloises ; ils peuvent être jugés en français en justice ; enfin, il y a les facilités dans six communes. Ces trois types de droits constituent comme des ponts, qui enjambent la frontière linguistique, signifiant qu'elle n'est pas une frontière d'État. Toute la stratégie des responsables politiques flamands est de faire sauter ces ponts l'un après l'autre, afin d'isoler Bruxelles en Flandre, et d'affirmer la frontière linguistique comme une frontière d'État potentiellement. Ce schéma, nous n'en voulons pas. Il ne passera pas.

Et si la Flandre fait le pas de l'autonomie ?

Alors, notre réponse sera d'unir Bruxelles et la Wallonie. On trouvera bien sûr une solution pour la minorité flamande de Bruxelles, de 100.000 personnes environ. Notre cadre sera celui d'une fédération francophone.

Avez-vous fait votre deuil d'un nouveau compromis à la belge ?

Le pire ne se produit pas nécessairement et le meilleur se fait parfois attendre.

Quand vous parlez de tout cela à Yves Leterme, que dit-il ?

A titre individuel, il est favorable à un compromis raisonnable. Mais il est dans un cartel, le CD&V/N-VA. Où il doit y avoir une discussion pour déterminer ce qu'ils veulent. Les partenaires de gouvernement doivent savoir à quoi s'en tenir, y voir clair dans les prochaines semaines.

Est-ce électoralement risqué pour le PS de rester dans un gouvernement comme celui-ci ?

Vous savez, les prévisions… Sous la législature Verhofstadt, nos ministres avaient accompli un travail remarquable, de l'avis de tous, mais il y a eu les « affaires » de Charleroi : 17 minutes de JT à quelques jours du scrutin, etc. Des choses excessives qui ont eu un dur impact dans l'isoloir.

La « gauche » en Europe ne connaît-elle pas un problème plus profond, culturel ?

Les gauches ne sont pas damnées, mais à la veille d'un retour massif. Nous entrons dans une phase historique où les pouvoirs publics seront appelés à rejouer un rôle important, et où la question sociale dominera. Cela donne tout leur sens aux partis de gauche, socialistes singulièrement.

crédit: www.lesoir.be

DiRupo%20code

-----------------------------------------

On va encore dire que je casse du Di Rupo, mais il faut reconnaître qu'il joue son rôle de faux-cul à la perfection!


En acceptant (négociant?) la participation du PS dans ce gouvernement fantoche, L'empereur n'a pas rendu service au parti et à ses militants. Il joue cavalier seul, comme depuis tant d'années et l'homme nouveau, intelligent, intègre et honnête qu'il semblait à mes yeux il y a 10 ans s'est muté en tyran calculateur et opportuniste.


Pourquoi ne pas reconnaître la défaite de juin 2007 et utiliser le temps à passer dans l'opposition pour se remettre en question, discuter ouvertement et avec la base de QUI NOUS SOMMES ET DE CE QUE NOUS VOULONS FAIRE POUR DEMAIN!


Les idéaux de gauche ont été repris par une droite capitaliste sans scrupules et menteuse...et ça a marché! Mais ça ne marchera que sur le papier...ne serait-ce pas l'occasion de démontrer que les valeurs qui ont fondé le PS sont toujours d'actualité et que les problèmes de pauvreté ne peuvent être résolus par la seule voie du capital.


Le socialisme est une utopie, mais le capitalisme est une chimère qui n'a pour réponse aux problèmes de pauvreté que l'argent...mais pas pour tout le monde.


Sinon, on l'appellerait "communisme".

11:45 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

26/05/2008

ANTOINE AU POTEAU!

 antoine

Petite revue de presse (objective comme toujours...) pour rappel des faits:

Lu sur www.rtbf.be:

Le ministre wallon des Transports, André Antoine, a dit dimanche que le chauffeur des TEC actuellement sous mandat d'arrêt sera licencié. "Il n'y a pas de place au TEC pour quelqu'un avec un casier judiciaire", a dit le ministre.
Pour le permanent syndical CSC, Rogert Maltère, le ministre jette ainsi del'huile sur le feu. M. Maltère a par ailleurs reconnu que les organisationssyndicales sont dépassées par leur base.
Un mouvement de grève des bus du TEC a débuté jeudi, à Charleroi, après l'interpellation d'un chauffeur de bus qui avait maîtrisé un homme qui tentait de l'agresser. Le chauffeur a été placé sous mandat d'arrêt par la justice carolorégienne pour coups et blessures. Depuis vendredi matin, le mouvement de grève s'est étendu dans plusieurs dépôts wallons.
Le ministre André Antoine a répété, dimanche midi, à la RTBF et à RTL-TVi, dans un débat avec le permanent syndical de la CSC Roger Maltère, sa volonté d'utiliser comme sanction la suppression du crédit temps dont bénéficie les permanents syndicaux. "M. Maltère est payé mi-temps pour remplir son mandat syndical or il est désavoué par sa base. A quoi servez-vous? " lui a demandé le ministre.
Roger Maltère a reconnu que les organisations syndicales étaient dépassées par leur base. "Nous disons à nos affiliés que la grève a un effet contraire mais nous n'arrivons pas à les persuader", a-t-il dit. Il a ajouté en réponse à une autre interpellation du ministre, qu'il était malgré tout favorable à ce que son organisation, qui ne reconnaît pas la grève, paye l'indemnité de grève.
Il est claire, pour le ministre, que la démocratie syndicale ne fonctionne pas. M. Antoine a aussi répété qu'il n'acceptait pas qu'on fasse grève pour faire pression sur la justice et sur la police. "L'intéressé sera évidemment licencié. Il n'y a pas de de place au TEC pour des agents qui ont un casier judiciaire", a dit le ministre.
Roger Maltère a répété que le chauffeur en question "avait pété les plomb" mais qu'il fallait comprendre l'exaspération des chauffeurs. Le ministre lui a rétorqué que d'importants efforts ont été faits. "Alors qu'il y avait il y a quelques années plus de 4.000 jours d'incapacité de travail à la suite d'agression, il n'y en a plus que 1.710", a-t-il dit. Il a aussi souligné qu'il y a 10 ans, 80 pc des grèves se déroulaient après dépôt d'un préavis. "Aujourd'hui, c'est le contraire: 80 pc des grèves sont sauvages", a-t-il insisté.

André Antoine s'est montré ferme ce dimanche. Le ministre wallon des Transports a déclaré que le chauffeur des TEC, actuellement sous mandat d'arrêt, sera licencié. "Il n'y a pas de place aux TEC pour quelqu'un avec un casier judiciaire", a dit le ministre. Ce midi sur le plateau de RTL-TVI, André Antoine était confronté au permanent syndical CSC, Rogert Maltère. Selon lui, le ministre jette ainsi de l'huile sur le feu. Le syndicaliste a par ailleurs reconnu que les organisations syndicales sont dépassées par leur base.

Un mouvement de grève des bus du TEC a débuté jeudi, à Charleroi, après l'interpellation d'un chauffeur de bus qui avait maîtrisé un homme qui tentait de l'agresser. Le chauffeur a été placé sous mandat d'arrêt par la justice carolorégienne pour coups et blessures. Depuis vendredi matin, le mouvement de grève s'est étendu dans plusieurs dépôts wallons.

Ce dimanche midi, le ministre André Antoine a répété sa volonté d'utiliser comme sanction la suppression du crédit temps dont bénéficie les permanents syndicaux. "M. Maltère est payé mi-temps pour remplir son mandat syndical or il est désavoué par sa base. A quoi servez-vous? " lui a demandé le ministre.

Roger Maltère a reconnu que les organisations syndicales étaient dépassées par leur base. "Nous disons à nos affiliés que la grève a un effet contraire mais nous n'arrivons pas à les persuader", a-t-il dit. Il a ajouté en réponse à une autre interpellation du ministre, qu'il était malgré tout favorable à ce que son organisation, qui ne reconnaît pas la grève, paye l'indemnité de grève.

"80% des grèves sont sauvages"

Il est clair, pour le ministre, que la démocratie syndicale ne fonctionne pas. M. Antoine a aussi répété qu'il n'acceptait pas qu'on fasse grève pour faire pression sur la justice et sur la police. "L'intéressé sera évidemment licencié. Il n'y a pas de de place au TEC pour des agents qui ont un casier judiciaire", a dit le ministre.

Roger Maltère a répété que le chauffeur en question "avait pété les plomb" mais qu'il fallait comprendre l'exaspération des chauffeurs. Le ministre lui a rétorqué que d'importants efforts ont été faits. "Alors qu'il y avait il y a quelques années plus de 4.000 jours d'incapacité de travail à la suite d'agression, il n'y en a plus que 1.710", a-t-il dit. Il a aussi souligné qu'il y a 10 ans, 80 pc des grèves se déroulaient après dépôt d'un préavis. "Aujourd'hui, c'est le contraire: 80 pc des grèves sont sauvages", a-t-il insisté.

Personnellement, je ne me permettrais pas d'émettre un avis sur cette affaire, tout simplement parce qu'il y a vraiment "à boire et à manger".

Tout d'abord, je ne pense pas que l'utilisateur ait bien réagi en sortant son "Laguiole" (et pas un "petit canif" comme l'a dit André Antoine). Même si, diminué physiquement, il se sent plus en sécurité avec ça dans sa poche (j'ai moi-même toujours un Laguiole sur moi, mais pour le saucisson...), j'estime qu'il est passé du statut de "potentiellement agressable" au statut d'agresseur. Le coup de béquille dans le rétroviseur était déjà superflu...alors lâcher ses paquets, sa béquille(!) et poursuivre le chauffeur couteau en main...

Deuxièmement, la réaction du chauffeur n'est-elle pas disproportionnée? Si celui-ci, d'après ce qu'on dit, est un ancien para, il savait qu'il n'était pas nécessaire d'éclater la rate d'un type pour le rendre hors d'état de nuire...toute personne ayant des notions de self-défense sait "où, quand, comment". Pour moi, s'il y a erreur de sa part, c'est là et pas avant.

Mais bon, comme je l'ai dit d'entrée, je préfère ne pas juger.

Par contre, les propos tenus par ce brave Sinistre André Antoine sont tout simplement stupides et ne servent qu'à alimenter la polémique. Que cette grève soit jugée "inadaptée" est une chose, mais sous-entendre que c'est, je cite: "anti-démocratique parce que les employés font ce qu'ils veulent...", il y a une marge qu'il a dépassée! La base syndicale a décidé que... alors je ne vois pas ce qu'il y a d'anti-démocratique à cela! Au moins, la base réagit à un fait et c'est cela qui doit le surprendre!

En politique, la base n'a jamais le droit à la parole ou n'est jamais écoutée, ce qui conforte nos ministres dans leurs sièges de velours.

Un bon coup de pied au cul, c'est souvent salutaire!

13:15 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

23/05/2008

ELECTIONS SOCIALES

 

 merci400x550

C’est avec satisfaction que la FGTB a pris connaissance des tout derniers résultats, au 21 mai minuit, du Service Public fédéral emploi, travail et concertation sociale. Ces derniers chiffres viennent confirmer la belle progression de la FGTB, déjà démontrée dans les résultats présentés lors de la conférence de presse de la ministre de l’Emploi ce 22 mai (sur base des chiffres rentrés au SPF et arrêtés au 19 mai minuit).

La FGTB tient à remercier toutes celles et ceux qui lui ont fait confiance mais aussi tous les travailleurs qui ont participé aux élections et à la démocratie sociale.
Les voix qui se sont portées sur la liste n°1 renforcent la FGTB dans son travail de défense du pouvoir d’achat de tous et de toutes. Ce sera d’ailleurs la première mission des délégués FGTB sur le terrain.

La FGTB progresse et inverse la tendance. C’est le résultat de beaucoup d’investissement sur le terrain, au service de tous les travailleurs. Au niveau national, la FGTB gagne en voix et en sièges partout, CE et CPPT, marchand et non marchand confondus. On note dès lors une nette augmentation du nombre de mandats de délégué-e-s, tant au CPPT qu’au CE, ce qui confère au syndicat un pouvoir d’action accru au sein des entreprises.

La FGTB progresse partout en Flandre. Elle reste numéro 1 en Wallonie avec la majorité absolue pour ce qui concerne les entreprises du secteur marchand, tout en progressant résolument dans le non marchand. On constate de même que, dorénavant, à Bruxelles dans le non marchand, la FGTB fait jeu égal avec le syndicat chrétien.

A l’instar de la Wallonie, c’est sur l’ensemble du pays que la FGTB fait une percée dans le non marchand (dont l’enseignement et les hôpitaux chrétiens), tant en sièges qu’en voix, aux CE et CPPT. Cette avancée confirme la FGTB comme syndicat de tous les travailleurs.

La FGTB se rajeunit: une autre bonne nouvelle est le gain de mandats pour les jeunes, qui progressent eux aussi sur l’ensemble du pays, dans les deux organes et dans les secteurs marchand et non marchand (+3,34% au CE et + 3,12% au CPPT en sièges au niveau national).

Enfin, la FGTB note la belle progression des femmes élues dans les organes qui traitent des questions économiques liées à l’entreprise (31% en 2008 contre 29% en 2004 -statu quo au CPPT avec 32,2%-), c’est un signal dont la FGTB se réjouit.
La FGTB a, en effet, été la première à mettre à l’agenda syndical la question de l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes.
Elle continuera à travailler à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée de façon à favoriser l’implication des femmes au coeur de la concertation sociale.

Pour rappel, les élections sociales concernent un tiers des travailleurs actifs. N’y participent pas les agents des services publics (enseignants, hôpitaux, fonctionnaires,..) et les travailleurs des entreprises de moins de 50 travailleurs.
Les élections sociales étaient organisées en Belgique pour la 15ème fois.

10:55 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

TOUS A L'ANCRE!

artemis%203

L'ARTEMIS

A partir de 1926 cet ancien baleinier norvégien pratiquait la chasse à la baleine. Après une complète métamorphose de 2 ans , les frères Bruins ont donné une nouvelle dimension à son riche passé et elle continue sa vie en temps qu’imposante barque à trois mâts.
Longueur :   59.0 m
Largeur :   7.01 m
Tirant d’eau :   3.90 m


 

Pour des raisons essentiellement nautiques, vous aurez la chance de ne plus me voir avant lundi.

Si vous aimez la mer, je vous invite à faire comme moi et à jeter l'ancre à Oostende ce week-end.

L'accès aux bateaux est gratuit, et certains propriétaires vous laisseront même monter à bord.

oostende%20voor%20anker2008

Et comme dirait Georges Pernoud, Bon vent!

10:03 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/05/2008

HUMOUR NOIR

Noël 2008, quelque part en Belgique.

folies

D'avance, merci à notre Gouvernement Kapitaliste.

15:29 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

ANTI-SYNDICALISME PRIMAIRE

Krazucki kiki...Syndicat caca! Qui ne se souvient pas de ces paroles tirées d'un sketch du regretté Coluche?

Soyons clairs! A en croire certains, tout ce qui nous arrive maintenant est le fruit de 1265 ans de socialisme et d'autant d'années de combats syndicaux stériles. A en croire ces mêmes personnes, le syndicalisme n'a pas sa raison d'exister et ne sert qu'aux délégués branleurs.

J'invite tous ces faux-culs et ces jaunes à lire ce texte de la plume de Hugues Le Paige, célèbre journaliste politique. Ce texte date d'octobre 2005 mais il est toujours d'actualité.

lepaige

 Parfois la longueur du temps parcouru se mesure à la légèreté de la pensée en action. Il y a longtemps que dans la pensée dominante et son expression médiatique, le syndicalisme n’est plus considéré comme une fonction déterminante dans la société démocratique, sauf dans sa partition éventuelle de contrôle social ou de régulateur des conflits.

Qu’un syndicat revendique, le voici accusé d’obstacle à la compétitivité, qu’un syndicat défende des droits durement acquis, le voilà classé dans la ringardise anti-économique. L’adjectif « acquis » pèse son poids de mépris et condamne celui qui le prononce du moins s’il est de provenance syndicale. Car les droits acquis des actionnaires ou des propriétaires ne souffrent évidemment pas de la même opprobre sémantique.

Deux épisodes récents illustrent cet air du temps. La manière dont la grève générale décidée par la FGTB a été accueillie et commentée la semaine dernière en dit long sur les rapports de force idéologiques dans notre société. Déferlante de condamnations, de stigmatisations, ou de dérisions – du moins jusqu’à la démonstration du succès de la grève qui dépassait les espérances des organisateurs et les frontières des organisations. La presse était pratiquement unanime dans ses commentaires, tous médias confondus- sur la condamnation de cette action syndicale, un véritable tir de barrage.

Alors, on peut certes mettre justement en cause certains aspects du fonctionnement des syndicats, mais la contestation systématique de leur représentativité et de leur rôle devient essentiellement idéologique. De bons esprits, rappelant de sombres époques, souhaitant même « en finir avec les syndicats ». L’autre élément éclairant est la manière dont on a argumenté sur l’allongement global du temps de travail dans les négociations sur les pensions. Même mépris ou même ignorance de toute pensée alternative.

L’argumentation de la pensée économique dominante ressort désormais de l’infaillibilité pontificale. Si l’on ne craignait nous-même les poncifs on dirait que décidemment jamais la pensée n’a été aussi unique.

H. LE PAIGE, octobre 2005

Chronique sur La Première.

menottes
C'est tellement facile de tirer sur l'ambulance...

15:12 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

18/05/2008

JESUS CAMP: A VOIR!

 jesus_camp2_1

Film américain de Heidi Ewing et Rachel Grady

 Je viens de voir ce film documentaire qui m'a franchement scié! 

 On nous rabache sans cesse les oreilles avec les islamistes qui viennent de se lancer dans leur ultime croisade au nom du prophète, mais on ne nous parle jamais de l'armée de dieu qui prend forme aux USA.

Là-bas, à la manière des fanatiques islamistes, les enfants évangélistes sont endoctrinés dès leur plus jeune âge pour leur montrer la voie de Dieu, la voie qui mène à l'anéantissement de leurs ennemi (les musulmans), la voie qui donnera encore plus de poids aux conservateurs lors des élections:

"Levi, 12 ans, Rachael, 9 ans et Tory, 10 ans, font partie d'une communauté évangélique du Missouri. Sous la direction de Becky Fischer, pasteur pour enfants, ils se rendent à un camp d'été alors que le débat fait rage aux Etats-Unis pour la nomination souhaitée par le Président Bush d'un juge ultra-conservateur à la Cour Suprême.

Au camp, des gamins de 6 à 15 ans s'entraînent à devenir l'Armée de Dieu. Ils apprennent à prêcher, à évangéliser autour d'eux, à refuser les manoeuvres de Satan, c'est-à-dire l'avortement et Harry Potter.

D'emblée, la prédicatrice Becky Fisher justifie l'endoctrinement des enfants, en expliquant avec un soupçon d'admiration dans la voix que "nos ennemis, les musulmans, entraînent leurs enfants à jeuner le mois du ramadan à partir de l'âge de cinq ans". Tory, une blondinette portant un t-shirt "My dad is in the army", exécute une chorégraphie britneyspearienne sur un air de heavy metal ; on se dit, l'espace d'un instant, que voici enfin une gamine qui se comporte comme toutes les gamines de son âge. Las ! Elle nous explique que ce qu'elle écoute, c'est du christian heavy metal (sic), et que là, elle ne danse pas "pour le plaisir de la chair"...

Ces enfants sont aussi effrayants que des Hitler Jugend ou des Komsomol, scandant "Righteous judges! Righteous judges!" quand Lou Engle, "prophète" d'une chaîne apostolique vient leur demander de soutenir le combat de Georges Bush pour nommer le juge ultra réactionnaire Samuel Alito à la Cour Suprême, et qu'il leur offre des poupées de foetus de six semaines. On cherche désespérément un trace d'enfance normale chez ces gosses, mais en vain ; quand Rachel joue au bowling, on la sent aux aguets, jusqu'à ce qu'elle aille offrir une brochure évangélique à une jeune fille. Quand un soir d'orage où les plombs ont sauté (ce qui montre l'inefficacité des prières de Becky Fisher qui avait chassé Satan des bancs, de l'électricité, de PowerPoint...) les enfants commencent à se raconter des histoires qui font peur, un mono avec la tête de Ned Flanders vient les culpabiliser en leur rappelant que les fantômes, ce n'est pas très chrétien...

Leurs familles ont dressé une muraille autour d'eux pour les empêcher de se mélanger aux enfants "normaux" ; comme plus d'un million d'enfants évangéliques, ils sont scolarisés à domicile, et le programme qui leur est imposé nie la théorie de l'évolution et le réchauffement climatique. Quand on les voit jouer à un jeu vidéo, il s'agit de Creation Adventure, un jeu antidarwinien. Et quand on parle d'un film, il s'agit d'un reportage sur des marines chrétiens en Irak, intitulé "Dieu les a emmenés à bon port".

La rhétorique employée fait en permanence appel à des métaphores guerrières : Army of God, reconquête de l'Amérique, les ennemis en Palestine... Quand elle revoit les images tournées au camp, Becky Fisher jubile en se disant que les libéraux vont se demander comment vont être ces enfants quand ils seront plus grands. Bonne question... A moins de se contenter du conseil que le télé-évangéliste Ted Haggard (qui a plongé depuis dans un scandale à base de prostitution masculine et de méthamphétamines) donne à Levi qui veut devenir prédicateur : "Sers toi de ton joli minois jusqu'à trente ans, après tu pourras avoir un propos".

Les réalisatrices se contentent d'enregistrer tout ça, d'autant plus qu'enfants et adultes donnent l'impression de n'avoir rien à cacher. Dommage qu'elles n'aient pas maintenu ce parti pris de simple témoignage, et qu'elles aient rajouté les commentaires de Mike Papantonio, animateur d'une radio chrétienne tolérante et partisane de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Ce contre-point était peut-être utile pour le public des Etats-Unis, qui comptent 224 millions de chrétiens sur 300 millions d'habitants. Pour nous, ou en tout cas pour moi, les images parlent d'elles-mêmes, et ce qu'elles nous racontent fait vraiment froid dans le dos. (résumé et critique de Cluny)

Franchement, ce film époustouflant est à voir. si vous êtes abonnés à Belgacom TV, vous pouvez le voir "à la demande" jusque mi-juin. Pour les autres, je suppose qu'il doit exister en DVD à la location.

 Une armée de cinglés à gauche, une armée de tarés à droite, heu...ils pourraient pas aller en découdre "par de l'autre côté"?

 le site du documentaire:

www.jesuscampthemovie.com 

 Pour vous mettre en appétit, quelques photos du film:

 jesus-camp1

ils manifestent à Washington contre l'avortement 

jesus-camp2

ils prient pour que cessent les avortements (la petite fille a un foetus en plastique dans sa main) 

jesus-camp3

 Celle-ci, pleurant de rage, en appelle au Lion de Juda pour les aider à vaincre les infidèles. Et rien à voir avec les rastafariens...

jesus-camp4

 Ted Haggard, télé-évangéliste de choc qui entre-temps a plongé dans une sordide affaire de prostitution masculine et de trafic de métamphétamines...

jesus-camp6

jesus-camp5

 

Enfin, sur ce, bon dimanche, buona domenica, god bless you et allah akbar... 

09:45 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : jesus camp evangelistes army of god becky fisher |  Facebook |

17/05/2008

CANCER DU SEIN: APPEL AU CLICK

 Je vous fait part de ce message que je viens de recevoir:

 

Le site sur le cancer du sein a des difficultés pour   trouver assez de gens pour cliquer sur leur site  chaque jour. pour rencontrer leur quota de dons d'au moins une mammographie gratuite chaque jour à une  femme qui n'a pas le privilège d'avoir ce service  gratuit.  Ça prend moins d'une minute pour faire ce  geste.  Allez sur le site inscrit plus bas et  cliquez sur  « Click here to give it's free ».  C'est un rectangle rose en haut de la page. 


Ce geste ne vous coûtera rien.  Leurs 'sponsors'  d'entreprise /  annonceurs utilisent le nombre de visites quotidiennes pour faire don de la mammographie en échange de publicité.  
 
 Voici le site Internet !  Faites passer ce message à  vos amis(es) aujourd'hui même.

 
Merci pour elles. Pensez que le cancer est une épée que nous avons toutes et tous au dessus de la tête...

21:13 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/05/2008

WAUDREZ EN FÊTE

Souvenir du week-end passé, lorsque Waudrez était (une fois de plus) en liesse.

pêche 2008

Le concours de pêche de la Jeune Gaule Binchoise

(vu de la buvette)

09:25 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/05/2008

HELP!

Je ne sais pas si ce genre de message a sa place sur ce blog, mais en fin de compte je pense que ça pourrait intéresser du monde. Et aussi parce que j'aime bien les poules et les lapins...

message vu sur http://svp.skynetblogs.be/post/5868855/a-sauver-poules-et-lapins

Bonjour à toutes et à tous,
Je viens d'apprendre qu'il y a 1000 poules à sauver, elles se trouvent rue de Warimont à Charneux, en Belgique, près de Herve, province de Liège.
Ces poules ont eu une belle vie en plein air mais l'éleveur doit s'en séparer et il espère leur éviter l'abattoir, il en est de même pour 44 lapins femelles albinos, pour renseignements téléphoner à la sanctuary farm au 019/58 76 10 ou 0486/57 59 83 ou à l'association Lovely au 04/250 54 60 ou 0496/15 34 54.
Au sujet des lapins, maintenant qu'ils connaissent la vie hors clapiers il serait bon de ne pas les y remettre. Merci de diffuser largement et éventuellement de prendre quelques unes de ces rescapées, pour le 1er juin leur sort doit être réglé.

15:58 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : poules lapins |  Facebook |

SNCBleue?

 Syndicat_du_crime_2_1987_1

La direction du holding SNCB doit considérer le Syndicat libre de la fonction publique SLFP/VSOA comme une "organisation reconnue", dit l'auditeur du Conseil d'Etat dans un avis qu'évoque jeudi le quotidien De Tijd. Le président du Conseil d'Etat doit encore prendre position mais il suit généralement l'avis de l'auditeur. Le syndicat s'était adressé l'an dernier au Conseil d'Etat parce que la SNCB refuse de le reconnaître en tant qu'"organisation du personnel reconnue". Le SLFP ne peut par exemple pas siéger au sein de la commission paritaire et reçoit une dotation syndicale limitée. La SNCB estime que le syndicat doit apporter la preuve qu'il représente 10 pc du personnel parce que cela est prévu par la réglementation syndicale. L'auditeur du Conseil d'Etat estime cependant que cette réglementation comporte de nombreuses imperfections. Il propose dès lors de suspendre la décision de la SNCB ce qui permettra au syndicat d'être "reconnu", comme c'est le cas à La Poste et chez Belgacom. (CLA)

(Agence BELGA)

Cette notion de syndicat "libéral" dans le Service Public m'a toujours fait tiquer...

Bien que je ne mette pas en doute la volonté et l'engagement de leurs membres, je ne comprends pas comment peut se justifier l'intégration de valeurs libérales dans la défense du secteur public.

Les libéraux de tout poil n'ont jamais été favorables au Service Public et ont même plutôt tendance à le démanteler afin de développer les services privés qui, soi-disant, seraient plus rentables.

On voit bien ça avec La Poste, également bradée par nos édiles (tous, sans exception) à une société de holding spécialisée dans ce genre d'opérations...qui ne rapportent qu'à elle, et certainement pas aux usagers (autant du point de vue de la communauté que du service).

On peut ne pas être d'accord avec les points de vue de la CGSP ou de la CSC, mais encore une fois c'est de l'intérieur qu'on peut changer les choses.

Ca me rappelle cette phrase anonyme (je pense...): "Il n'existe qu'un seul syndicat des patrons, ne soyons qu'un seul syndicat des travailleurs!"

De là à me faire dire que les "bleus" manoeuvrent pour diviser les travailleurs, il n'y a qu'un pas que je franchirais volontiers.

10:21 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : slfp sncb liberaux |  Facebook |

13/05/2008

FAIT CHAUD POUR LA SAISON!

Un peu d'humour carnassier...

canicule 1

canicule 2

heu..bonne journée quand même!

13:38 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/05/2008

CE SOIR SUR LA RTBF

BHV gregg

13:17 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : bhv leterme apocalypse now |  Facebook |

SOUVENIR DU PREMIER MAI

premier mai waudrez

10:56 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

VOTEZ FGTB LISTE 1

 logojpeg

Pour la première fois, la FGTB passe la barre des 50.000 candidats (contre 48.000 en 2004)! Ils sont en effet quelque 55.000 travailleuses et travailleurs à se présenter, du 5 au 18 mai, sur la liste numéro... 1 de la FGTB!

A l'instar du nombre toujours croissant de ses affiliés (1.450.000 à ce jour), la FGTB note une augmentation de 15% du nombre de ses candidats aux élections sociales de mai 2008. La FGTB a particulièrement augmenté sa présence dans les entreprises du non marchand, même si les avancées restent plus difficiles dans le non marchand confessionnel.
Selon une première évaluation modeste des chiffres dont elle dispose à ce jour, la FGTB se réjouit d'être désormais présente dans 20% d'entreprises supplémentaires par rapport aux élections sociales de 2004.

La FGTB est également ravie de constater un important taux de renouvellement de candidats -entre 20 et 50% selon les secteurs- qui sont pour la plupart des jeunes. C'est donc à des équipes équilibrées, alliant dynamisme et expérience, que les travailleurs des entreprises auront affaire pour faire défendre leurs droits et leur pouvoir d'achat!
A cet égard, rappelons que la présence syndicale dans les entreprises a des effets positifs sur le pouvoir d'achat des travailleurs. Ainsi, le salaire horaire brut est nettement plus élevé dans les entreprises où il y a une délégation syndicale: on note une différence de 3,5€ dans les entreprises sans délégation syndicale (enquête FGTB 2006 sur les salaires, 20.000 travailleurs interviewés via monsalaire.be).

Enfin, la 4ème campagne de la FGTB en faveur de l'égalité salariale (campagne "Les femmes sont en solde tous les jours") a manifestement reçu l'écoute des travailleuses: sensibles à la question d'un salaire égal à celui de leurs homologues masculins, elles sont, elles aussi, plus nombreuses à se présenter sur les listes de la FGTB.

ENSEMBLE, ON EST PLUS FORTS!

VOTEZ FGTB Liste n°1

09:33 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/05/2008

INDICE PIVOT DEPASSE!

cgsp-fgtb

L’indice pivot de 108,34 est dépassé en avril 2008.

Par conséquent, les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique seront indexés (c’est-à-dire augmentés de 2%) respectivement en mai 2008 et juin 2008.

index

16:09 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : indice pivot depasse augmentation |  Facebook |

UN TEMPS IDEAL...

pour un petit barbecue entre amis...

barbecue0ce

13:43 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |