06/07/2006

PORTRAIT D'UN TYRAN "COMMUNISTE"

Ancien secrétaire général du Parti, lorsque son père Kim Il-sung était encore au pouvoir, Kim Jong-il est souvent présenté par les médias occidentaux comme un personnage inconsistant et débauché. Ceux qui l’ont approché le décrivent volontiers comme un homme intelligent, mais obsessivement secret. Sa principale obsession est de perpétuer son pouvoir, envisageant tout sous l’angle de son intérêt personnel. C’est un homme arrogant et inflexible, rusé et manipulateur.


L’actuel leader nord-coréen a hérité très tôt du pouvoir, trop tôt même disent certains. Si bien qu’il en a fait usage comme bon lui semblait, ignorant tout des rapports politiques qu’un dirigeant se doit d’entretenir sur l’échiquier mondial. Il mit d’ailleurs longtemps à rencontrer les dirigeants nord-coréens ou, plus récemment, chinois, entourant cette dernière visite du plus grand secret.

Les efforts fournis vis-à-vis de la Corée du Sud risquent d’en prendre un sérieux coup suite aux tirs de missiles de ces dernières heures. Comme il l’a déjà maintes fois démontré, Kim Jong-il n’écoute plus personne. On le dit aussi souvent indécis, capable de changer d’idée selon ses humeurs. Contrairement à son père, il n’est pas non plus un véritable animal politique. Il souhaite avant tout qu’on en sache le moins possible sur lui. Et, bien qu’il comprenne le besoin de réformes, il craint fortement qu’elles n’entraînent l’ouverture d’une boîte de Pandore. S’il ne lance pas de profondes réformes, c’est par crainte qu’elles ne portent atteinte à son pouvoir. Il sait pertinemment bien que le passé de la Corée du Nord, et principalement les massacres qui y furent perpétrés, risque de rendre l’addition du peuple à son égard bien trop salée s’il permettait une trop grande ouverture.

Alors que le cher leader assouvit sans limites sa passion pour le cinéma et les voitures de luxe, les Nord-Coréens n’ont droit qu’à des postes de radio bloqués sur les fréquences officielles, dont les scellés sont vérifiés tous les trois mois. Les informations sur la famine et la répression n’entrent et ne sortent que clandestinement, et les médias internationaux sont interdits…

07:46 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.