12/05/2006

AU GRAND JEU DE LA ROULETTE CAPITALISTE...

QUI GAGNE LICENCIE!

*

Le brasseur InBev, né de la fusion en août 2004 du belge Interbrew et du brésilien AmBev, a multiplié par trois son bénéfice net réalisé au 1er trimestre, à 166 millions d'euros contre 58 millions de janvier à mars 2005.

Par action, le bénéfice s'établit sur la période à 0,27 euro contre 0,10 EUR un an auparavant.

Le bénéfice hors exceptionnels s'élève quant à lui à 200 millions d'euros contre 75 millions au 1er trimestre 2005.

Par ailleurs, InBev a enregistré une hausse de 23% de son chiffre d'affaires qui a atteint 2,79 milliards d'euros sur la période, contre 2,27 milliards un an plus tôt. En terme de croissance interne, la progression se chiffre à 7,8%, précise le groupe.

(d'après AFP)

10:19 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Ce sont des nouvelles comme celles-là... ... qui te conduiraient à boire du vin dorénavant...

Écrit par : Jean-Pierre Molle | 12/05/2006

du vin...artificiel! j'ai lu que les viticulteurs (français) avaient de plus en plus recours à une méthode artificielle pour faire croire aux consommateurs que le vin a vieilli en fûts (de chêne).
Triste époque opaque...

Écrit par : Gregg | 12/05/2006

Gregg, si toutes les entreprises étaient nationalisées, ceci n'arriverait pas.
Il n'y aurait que des fonctionnaires.
Et Dieu sait si les fonctionnaires protègent bien leurs emplois.
Même au préjudice du monde entier.

Écrit par : 1789 | 14/05/2006

Faut bien... REMUNERER les actionnaires...et les fonds de pension...qui finiront certainement par payer la tienne...

le serpent se mord la queue....

Gargamelo le sorcier wallon

Écrit par : Gargamelo | 14/05/2006

Gargamelo quel fonds de pension? j'en ai encore pour 30 ans minimum à bouter...je ne pense pas que les pensions existeront encore.
rémunérer les actionnaires? mais oui bien sûr...

Écrit par : Gregg Le Rouge | 14/05/2006

Il en fût ainsi Jupiler, les travailleurs savent pourquoi

Écrit par : Bacchus | 24/05/2006

Les commentaires sont fermés.