10/05/2006

DELIT DE GRANDE GUEULE

Allez, une petite histoire divertissante...

 

BRUXELLES Jean-Louis a 50 ans, il est domicilié en Grande-Bretagne, mais il réside la plupart du temps à Bruxelles. Il se déplace en BMW. Et, visiblement, le code de la route, ce n'est pas son truc puisqu'il accumule les procès-verbaux... qu'il ne paie pas. Et c'est la raison pour laquelle un auxiliaire de police s'est rendu chez lui, boulevard de la Cambre. La rencontre s'est mal passée au point que des renforts ont dû être appelés.

Du tac au tac, comme si les inspecteurs allaient comprendre ce dont il parlait, Jean-Louis a rétorqué: «Je ne traite plus avec les flics, je plaide directement au tribunal. Je ne viendrai plus dans votre commissariat de m... où évoluent des truands qui recèlent les objets d'un vol de plus de 800.000 euros».

Voyant qu'un des inspecteurs était d'origine nord-africaine, il a hurlé: «Dégage d'ici, sale Arabe, tu n'es même pas belge. Je me demande à qui tu as volé cet uniforme. De toute façon, je t'ai dans mon collimateur et tu ne feras pas long feu à la police. Je connais bien ton patron de la fédérale, il fera le nécessaire pour cesser ta carrière de m...».

Face à ces insultes racistes, les policiers ont gardé un calme exemplaire. Une réaction à laquelle ne s'attendait pas Jean-Louis. Il a renchéri d'un ton menaçant: «Bande de pédés, en plus regardez, bande de cons, je ne suis pas raciste»... Le tout en montrant fièrement sa compagne africaine. «Ma femme est une négresse!» Et pour terminer son florilège, Jean-Louis a vociféré: «Toi, tu te fais beau et fort dans ton uniforme, mais ne croise jamais mon chemin, car si je te vois en rue sans ton uniforme, je te casse la g...».

Les policiers ont noté mot pour mot les menaces de Jean-Louis. Un P. -V. a été dressé pour racisme, xénophobie, menace verbale directe, outrages, injures...

 

Faut dire qu'il l'avait un peu cherché...

 

 

ça, c'étaient des flics!

10:58 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Des flics comme on les aime J'ai enfin compris ce qu'est la fameuse réforme de la police, elle n'est pas encore arrivée à Laeken, malheureusement.

Écrit par : Tito | 10/05/2006

j'ai confondu... "les brigades du Tîîîk(variété de tigre liègeoise)" et "le tigre aime la chair fréééchh" avec Roger Canin... autant pour moi!

Écrit par : 1789 | 10/05/2006

un tîg? j'ai vu la photo d'un tîg dans un lîf qui parlait de téyat'...

Écrit par : Gregg Le Rouge | 11/05/2006

arf au parle bien d'la mém chauss...
:-)

Écrit par : 1789 | 11/05/2006

Les commentaires sont fermés.