09/02/2006

PARTONS...

Traduction d'un poème (re)découvert par notre camarade  Stef "Colombiano":

 

Partons,
ardent prophète de l'aurore,
par les sentiers cachés et abandonnés,
libérer le vert crocodile que tu aime tant.


Partons,
vainqueur de ceux qui nous humilient
l'esprit rempli des étoiles insurgées de Marti,
jurons de triompher et de mourir


Quand ta voix répandra aux quatre vents
réforme agraire, justice, pain, liberté
à tes côtés, avec les mêmes mots,
nous serons là.


Et quand viendra la fin du voyage,
la salutaire opération contre le tyran,
à tes côtés, espérant la dernière bataille,
nous serons là.


Et si le fer vient interrompre notre voyage,
nous demandons un suaire de larmes cubaines
pour couvrir les os des guerilleros
emmenés par le courant de l'histoire américaine

Che Guevara, 1956

18:44 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Pour la petite histoire... Ce poème fut composé par le Che juste avant l'expédition du "Granma", au cours de laquelle les guerrileros emmenés par les Frères Castro et le Che ont conquis Cuba et renversé la dictature de Batista. Le évoqué dans la première strophe fait référence à la forme de l'ile de Cuba.

Écrit par : Jean-Pierre Molle | 10/02/2006

le crocodile je suppose...tu penses plus vite que tu n'écris, camarade ;-)

Écrit par : Gregg Le Rouge | 10/02/2006

vire-moi un peu cette tronche de cake... et pour une fois, propose-nous une belle Russe ou une cubaine torride
;-)
Merci pour ton soutien à Pimp. J'apprécie.
Pense à eux jusqu'au 23... je ferai un max pour qu'ils te renvoient l'ascenseur à la maison du peuppp de Binche...
En plus ce qu'ils font c'est cool...

Écrit par : 1789 | 11/02/2006

Les commentaires sont fermés.