23/01/2006

A MEDITER...

Les Français sont en train de se poser la question de savoir s'ils ne devraient pas imprimer sur les paquets de cigarettes (dont le prix vient d'ailleurs d'augmenter considérablement) la photo d'un fumeur atteint du cancer du même nom ainsi que la mention " le tabac tue". L'effet sera-t-il suffisamment dissuasif que pour décourager les futurs consommateurs ou faire baisser la fréquence d'inhalation des adeptes de Jean Nicot (1530-1600). L'idée n'est pas bête et pourrait faire des petits. On ferait imprimer sur les sachets de bonbons des photographies de dents gâtées et sur les étiquettes des bouteilles de bière ou de whisky des clichés d'accidentés de la route perdant leurs derniers litres de sang dans le bas fossé. Sur chaque emballage plastique,chaque canette, chaque bouteille d'eau minérale, une vue de décharge publique où s'entassent pour des siècles les rebuts  de notre société d'hyper consommation. Sur nos T-shirts, casquettes et chaussures de sport, on verrait le portrait des enfants esclaves qui, dans des caves obscures
quelque part en Asie, pour quelques centimes d'euro, cousent de leurs petits doigts les vêtements que nous porterons seulement quelques fois avant de les bazarder parce que le coloris ne sera plus de saison. Il faudrait aussi apposer sur chaque litre d'essence l'image d'une mouette mazoutée et sur chaque baril de pétrole celle des terres inondées par les océans qui vont bientôt déborder suite au réchauffement de la planète ou celle de populations martyrisées par des guerres dont le seul but est de préserver l'approvisionnement d'or noir des pays les plus riches et les plus égoïstes du monde. Excusez-moi, je m'énerve. Au fond, la meilleure solution serait peut-être, tout simplement, de faire imprimer sur les billets de banque cette mention : " Peut nuire gravement à l'humanité".

 

 

Philippe Geluck


22:37 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

"notre société d'hyper consommation" prévisible...
:-))

Écrit par : 1789 | 23/01/2006

lapsus lingue Dans une société pro-capitaliste comme la nôtre, le préfixe "hyper" est superflu...
là-dessus buenas noches!

Écrit par : Gregg | 23/01/2006

si c'est juste de l'humour, c'est passable. Mais encore une fois, ça sent la démagogie. et imprimer sur la braguette des hommes: peut nuire crapuleusement.
Mais! Je ne fais pas ça, moi!!! C'est pas parce qu'on pourrait imprimer sur ma braguette "minghia inside" que je suis un violeur!!!
Et toi, ça ne t'énerverait pas qu'on fasse cela?
:-))

Écrit par : 1789 | 24/01/2006

et aussi inscrire sur la poitrine des femmes "toucher des seins fait bander"... car moi sur ma braguette il y a une banderole (oui, une banderole!) qui annonce "journées portes ouvertes pour impatientes sans rendez-vous". ;-)
Plus sérieusement, et parce qu'il est encore tôt, avouer que le fric pose plus de problèmes qu'il n'en résout serait déjà une bonne chose.
Parce que, en plus, comme a dit Alphonse Allais: "Il faut aller chercher l'argent là où il se trouve, c'est à dire chez les pauvres. Il n'en n'ont pas beaucoup, mais ils sont bien plus nombreux". DJ & guyguy approuvent.

Écrit par : Gregg | 24/01/2006

Vive la liberté de faire et défaire. incroyable! Tu parles du fric comme un prédateur qui songe à une proie :-)
Le problème avec l'argent (c-à-d avec la monnaie qui permet l'échange)... c'est quand il n'y en a pas.
Quand quelqu'un ou une entité te met dans l'impossibilité de pourvoir à tes besoins ; là, il y a problème.

Écrit par : 1789 | 24/01/2006

et quand quelqu'un serait capable de faire n'importe quoi pour de l'argent c'est pas un problème?

Écrit par : Gregg | 24/01/2006

ceux qui font n'importe quoi... y en a que c'est pour l'argent, d'autres pour l'alcool ou un vice, d'autres encore pour le sexe, la gloire, le pouvoir, le plaisir de faire le mal...
La solution, c'est de responsabiliser, pas d'interdire.
Ceci est valable pour les voitures, les armes...

Écrit par : 1789 | 24/01/2006

et pour responsabiliser rien de tel qu'une bonne éducation...

Écrit par : Gregg Le Rouge | 24/01/2006

regarde tu as la tête d'un mec qui n'a rien réussit et qui en veut à la terre entière. Si rien n'est bon dans ce que l'on nomme le progrès faut il retourner aux cavernes, aux guérisseurs, aux cariolles hippomobiles? C'est ça ton rêve ? Alors tu serais sans doute déjà mort de maladie ou sous le fouet de quelques seigneurs a qui tu n'aurais pas manqué de déplaire. En arrière il n'y a rien...que la misère qui a toujours reigné et que nous avons...un peu...fait reculer, voire l'espérance de vie des damnés de la terre.. Tâche donc d'être un peu moins bête et surtout de te mettre au travail en arrêtant de braire. Le jour il n'y aura que des petits agneaux bélant réclamant leur pitance à l'Etat seigneur alors le loup sera tout près: Seuls les audacieux le tiennent à distance. On ne devient pas riche par hasard...tâche de le devenir...et on verra

Écrit par : jens reidar | 28/01/2006

moi peut être bête mais toi pas savoir lire je ne dis nulle part que je veux devenir riche! je ne suis pas pauvre non plus, je vis. Ce qui me rend malade, ce sont ceux qui s'enrichissent sans vergogne sur le dos des autres. Vive le progrès!

Écrit par : Gregg | 29/01/2006

Les commentaires sont fermés.