02/10/2005

QUAND BEN-16 PETE UN CABLE...

Soit Benoît XVI se croit au XVIème siècle, soit il veut devenir mayeur de Charleroi...
Le pape Benoît XVI a accueilli dimanche les évêques du monde entier, à l'exception des Chinois, rassemblés au Vatican pour le premier synode de son pontificat, en dénonçant "l'hypocrisie" des sociétés qui excluent la religion de la vie publique.
Devant les quelque 252 "pères synodaux" et les milliers de catholiques réunis en la basilique Saint-Pierre pour la messe d'ouverture de cette assemblée consultative, Benoît XVI a condamné la volonté des hommes de "posséder le monde et leur propre vie" en écartant Dieu considéré par eux comme "une entrave".
"La tolérance, qui admet Dieu comme une opinion privée mais qui l'exclut du domaine public, de la réalité du monde et de notre vie, n'est pas tolérance mais hypocrisie", a-t-il affirmé, reprenant un thème central de son message à l'Eglise et au monde depuis son élection.
"Là où l'homme se fait l'unique maître du monde et le propriétaire de lui-même, ne peut exister la justice", a-t-il ajouté. "C'est alors le règne de l'arbitraire du pouvoir et des intérêts".
Le pape allemand a évoqué le jugement de Dieu, annoncé dans la Bible à ceux qui l'oublient et qui, a-t-il souligné, menace aujourd'hui "l'Eglise en Europe, l'Europe, et l'Occident en général".
La 11ème assemblée synodale, qui se tiendra jusqu'au 23 octobre au Vatican pour réévaluer la place accordée aujourd'hui à la messe dans la vie de l'Eglise catholique, s'est ouverte sans les quatre évêques chinois invités par le pape.
Les trois prélats de l'Eglise "patriotique" officielle soumis à l'autorité de Pékin et leur collègue de l'Eglise clandestine n'ont pas obtenu de leur gouvernement l'autorisation de se rendre au Vatican.
Six mois jour pour jour après la mort de Jean Paul II le 2 avril dernier, une prière a été dite durant la messe à la mémoire du pape polonais, dont l'évocation a été comme toujours accueillie par les applaudissements des fidèles.
Ce synode a été convoqué avant sa mort par Jean Paul II sur le thème de "l'eucharistie, source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise".
Le sacrement de l'eucharistie célébré durant la messe commémore la scène fondatrice de la religion chrétienne, le dernier repas du Christ avec ses disciples avant sa mort. Selon le dogme catholique, Dieu est réellement présent dans l'hostie et le vin consacrés par les prêtres et offerts aux fidèles durant la communion.
Les "pères synodaux" venus de 118 pays, dont la majorité ont étés élus par leur assemblée épiscopales de leur pays, vont discuter durant trois semaines à huis-clos pour adopter des propositions visant à revitaliser la vie de l'Eglise. Le pape décidera ensuite du sort qu'il réservera à ces propositions.
Le document de travail (en latin "instrumentum laboris"), rédigé sur la base d'une consultation écrite des quelque 4.500 évêques du monde entier, donne une image sans concessions de la crise que traverse l'Eglise, notamment dans les pays occidentaux.
Il relève notamment la baisse de la pratique religieuse, la chute des vocations, les divergences subsistant entre les diverses confessions chrétiennes qui empêchent leur réconciliation (oecuménisme).
Il souligne également la difficulté pour l'Eglise de faire comprendre à ses fidèles le sens de ses positions morales souvent en contradiction avec les tendances des sociétés sécularisées.
Le document relève ainsi que les catholiques qui "soutiennent publiquement des choix immoraux comme l'avortement" sont en état de péché mortel.
Apporter son soutien politique à des candidats "ouvertement en faveur de l'avortement ou d'autres actes graves contre la vie, la justice et la paix", mais aussi succomber à "la tentation de la corruption", est en totale contradiction avec les enseignements de l'Eglise, selon ce texte.

 
source AFP

14:20 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Gregg a raison? Cher Gregg,
Il me suffira d'attendre le JT de ce soir: si c'est vrai et sans exagération de ta part, ce sera le gros titre...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 02/10/2005

la fin des temps... prédite dans la Bible n'est pas la fin du monde...mais des temps.
Ne pas confondre.
Selon certains, il s'agirait de la fin de ce" big establishment religieux"...l'Eglise catholique apostolique romaine.
On verra, dit l'aveugle.
Pour l'avortement, je suis contre. L'euthanasie active, idem.

Écrit par : 1789 | 02/10/2005

Absolution. Cher Greg,
D'après ce que je viens d'entendre au journal de la VRT, le synode va voir si les prêtres peuvent (donc ne doivent pas) refuser l'absolution aux politiciens qui prônent l'avortement.
Ce n'est déjà pas mal, mais le politicien qui veut absolument une absolution pourra toujours chercher un prêtre plus "coulant" si cette "loi" passe la rampe du synode!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 02/10/2005

Armand je n'ai rien exagéré vu que j'ai repris l'article d'AFP tel quel. Ils ont peut être exagéré, eux...

Écrit par : Gregg Le Rouge | 02/10/2005

exagéré? Malheureusement, de mon fauteuil italien j'ai une "merveilleuse" vue des affaire vaticaines. Et je doit coinfirmer, rien d'exagéré.

Sergej
(j'oubliai: très bon, ce blog, monsieur Gregg! Un salut rouge de Gênes)

Écrit par : Sergej | 03/10/2005

L'histoire se répète... Année 1981
1. Le prince Charles s'est marié
2. Liverpool a été champion d'Europe
3. Le Pape est décédé

Année 2005
1. Le prince Charles s'est marié
2. Liverpool a été champion d'Europe
3. Le Pape est décédé

Si le prince veut se remarier et que Liverpool est en finale de la champions league :
Merci d'en avertir le Pape

Écrit par : couzz | 04/10/2005

Les commentaires sont fermés.