25/08/2005

PAS D'ABUS D'UBU?

Ce matin, un collègue m'a passé un exemplaire du journal satirique "Père UBU". Non, non! pas celui qui a été retiré des kiosques il y a quelques jours, celui du 21 juillet (mais ça n'a aucune importance). Je connaissais très peu ce journal. Je l'avais déjà feuilleté en vitesse dans une salle d'attente ou chez un libraire, mais sans plus.
Mais cette fois, j'y ai pris un peu plus attention et je dois avouer que certains articles m'ont tordu un tantinet les vicsères.
En effet, ceux qui écrivent ces articles (n'appelons pas cela des journalistes) sont pour la plupart anonymes (tout le monde s'appelle "untel" UBU) et les propos tenus qui devraient par nature, être satiriques, frisent plus la méchanceté gatuite qu'autre chose.
Je ne serais pas contre cette presse "anarchiste" si elle tentait au moins d'apporter des solutions aux problèmes dénoncés (mais ce n'est pas le rôle de la presse, me direz-vous).
Toujours est-il que dans ce numéro, il apparaît clairement qu'ils sont anti-musulmans, anti-Di Rupo, anti-Arena, anti-Reynders, anti Pseudo-Socialistes (sic),etc.
Mais on ne sait pas ce qui les excite, puisqu'ils ne font que râler.
Dommage...
 
p.s. Tout ceci n'a rien à voir avec notre ami Ubu du blog "ubucasa" (lien dans les blogs sympas).

17:24 Écrit par Gregg Le Rouge - La Lutte Continue... | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Père Ubu et véritable Ubu. Cher Gregg,
Notre Ubu a déjà dit précédemment qu'il n'aimait pas beaucoup ce journal...
Comme je crois Ubu sur parole pour ce genre de choses (tu sais, on finit par savoir en qui on peut avoir confiance), je n'ai jamais essayé de me le procurer...
Bonne soirée, amigo!

Écrit par : Armand | 25/08/2005

no problem tu ne perds rien du tout!
buenas tardes!

Écrit par : Gregg Le Rouge | 25/08/2005

on rale sec moi je comprends ...
de tous bords il est quand même intéressant de rester critiques et vigilants !
je sais de quoi je parle.

Écrit par : gride | 25/08/2005

bien sûr mais critiquer sans rien apporter de plus, c'est juste digne du dr feret ou du gros lepen, ni plus ni moins.

Écrit par : Gregg Le Rouge | 25/08/2005

non non je ne pense pas greg....
CE TYPE de "journalisme" à une fonction.

Je comparerais cela aux pirateurs informatiques.
Des concepteurs imaginent des programmes ( se font un max de blé avec mais soit ! Tu sais bien qu'en politique le fric n'est pas une motivation - hum ! ) , ils se croient parfaitement à l'abri car ils y ont mis toutes les protections possibles.
Arrivent les crackeurs qui trouvent les failles et s'introduisent dans le système....et foutent la merde.
BIEN SUR QUE CA VA CHIER MAIS au delà de cela, cela fait réfléchir à LA PRéCARITé DU SYstème et à la confiance qu'on peut en avoir!

(regarde ce qui vient encore d'arriver à microsoft et qui a occasionné l'arret de la production des voitures ford -
POURQUOI?
pOUR MONTRER QUE le monopole de microsooft est anti démocratique)


FOUTRE LA MERDE A UNE FONCTION....greg

NE FOUTONS NOUS PAS LA MERDE , nous aussi ?......simplement parce que nous n'avons pas les moyens, ni la liberté de faire autrement.
Mais nous foutons la merde et c'est déjà ca.
Mieux vaut foutre la merde que d'abdiquer et les laisser tout faire !

Écrit par : gride | 26/08/2005

populisme Je suis d'accord avec Gregg, tout le monde peut faire dans le poujadisme. Quoi de plus simple que de râler contre tout et/ou tous.
Ne relevons que les erreurs ou les gaffes de chacun, exploitons-les: quoi de plus facile?
Pour ma part, je n' ajouterai que ceci:
"N'oublions pas les nuances" a dit ????: une pinte à qui pourra trouver;-))
De plus la violence génère-t-elle la paix?

Écrit par : ki? | 26/08/2005

la merde pour la merde: boaf... mais si que nous possédons plein d'autres moyens: MAIS NOUS NE LES EXPLOITONS PAS ENSEMBLE
mais si que nous avons des tas de libertés: MAIS QUE NOUS N'UTILISONS PAS
égarés que nous sommes des bons repères et des bonnes valeurs, bref :du bon chemin, par tous les processus de conditionnements mis en place mondialement par le capitalisme
Cette réflexion s'adresse tant au quidam qu'à la plupart des "acteurs" politiques, ces soit-disant "représentants du Peuple" (la majuscule est bien là où il le faut!)

Écrit par : ki? | 26/08/2005

Incontestablement ? Foutre la merde, certes, mais pas n'importe comment... Ce type de "gazette" relève autant du journalisme que la sonnerie GSm de la musique symphonique : pas grand-chose à voir. En fait, le journal est né à l'initiative d'un ancien directeur de Pan, Henri Vellut (genre très à droite et très aigri) Dirigé depuis quelques années par R. Bogaerts, le "journal" s'est signalé par son ton souvent aigri, très "réac" et par ses articles payants : certains articles sont ainsi payés par leur auteur pour un passage dans le journal, orthographe déplorable comprise . En fait, il peut arriver que même ce genre de "journal" lève un lièvre mais sa politique rédactionnelle invite aux plus sérieuses précautions. Et je confirme qu'on peut contester intelligement les dérives de son propre "camp" : même si on continue à s'y référer... ;))
A bientôt.

PS : merci pour le PS :)))

Écrit par : Ubu | 26/08/2005

Varier ses sources Même si l'on peut considérer Père Ubu comme une 'non-presse', il fait partie du panel incontournable du citoyen désireux de s'informer à toutes les mamelles de l'information. Il est très lu dans les sphères dirigeantes et ses sources d'information vous étonneraient camarades. Feu son directeur Rudy BOGAERT était très très loin d'être un con et dirigeait une école privée de renom.
Sa qualité ? N'oublions pas que cette 'gazette' travaille sans filets de subsidiation et a dû faire face ces dernières années à de multiples attaques de la mafia socialiste.
Pour terminer, UBU vient de racheter Pan dont il est une ancienne dissidence.
Avant de cracher dessus, il serait bon de s'informer...mais bon...ce n'est pas la Pravda et assimilé !

Écrit par : le sage | 23/05/2010

UBU suite Chers camarades en lutte, je viens de faire un petit surf sur le blog de notre ami commun, le Dénonciateur, qui y va d'une charge de cavalerie lourde contre les parvenus, Di Rurupopo en tête.
Surprise, dans l'un des articles je tombe sur un fac similé de...saperlipopette...Père UBU...heu...aurait-il, aussi, de bonnes infos notre Papy Ub'?

Écrit par : le sage | 24/05/2010

Cher Sage, je ne vois pas du tout où et comment j'aurais craché sur Père Ubu...l'anonymat et la méchanceté gratuite (pire quand c'est non fondé) m'ont toujours fait gerber, point.
Depuis ce jour-là je lis Père Ubu régulièrement et si une partie des "articles" me dérange toujours, j'apprécie tout de même le reste.
Ai-je le droit de ne pas aimer quelque chose?
A vous lire, non...bizarre pour un "sage"...dommage même!

Écrit par : Gregg | 25/05/2010

Les commentaires sont fermés.